Atelier d'écriture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Black Friday chez ASOS : Les plus grosses promos ...
Voir le deal

 

 LE DIEU FLEUVE (Wilbur Smith)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



LE DIEU FLEUVE (Wilbur Smith) Empty
MessageSujet: LE DIEU FLEUVE (Wilbur Smith)   LE DIEU FLEUVE (Wilbur Smith) Icon_minitimeMar 12 Mai 2009 - 13:11

Vous allez me dire ENCORE un livre sur l’Egypte ancienne, oui, mais celui-ci, vous devez le lire, car c’est un Best-seller international.

L'auteur:
Wilbur Smith (né le 9 janvier 1933) est un écrivain et romancier contemporain de langue anglaise.
Il est né en Rhodésie du nord, l'actuelle Zambie. Il vit depuis des années entre Le Cap et Londres. L'Afrique où il a passé la majeure partie de son existence est la source d'inspiration de ses nombreux romans.
Après de brillantes études, en Afrique du Sud, il devient un homme d'affaires puis un écrivain à succès.
Auteur de plus de trente ouvrages, Wilbur Smith est considéré comme le maître incontesté du roman d'aventures. Tous ses livres, traduits en vingt-sept langues, ont été des best-sellers mondiaux.

LE DIEU FLEUVE
Presse de la Cité.

Un livre de Wilbur Smith. Peut-être le meilleur.

L’histoire prend place aux alentours de 2000 avant J.C. en Egypte. Le pays du soleil est divisé en 2. Dans le royaume du bas (le delta) siège l’usurpateur rouge. En amont du fleuve, le royaume du véritable Pharaon, Mamose, s’étend, rongé par les brigands et la famine.
C’est dans ce contexte que Taïta, esclave eunuque, nous conte ses aventures, ainsi que celle de sa maîtresse la Princesse Lostris, fille du Seigneur Intef, bras droit de Pharaon. Lostris est promise à une foule de prétendants, mais son cœur ne bat que pour un, Tanus Harrab, commandant des légions du Crocodile Bleu du vrai Pharaon ( Mamose ). Mais Tanus, aussi fort soit-il, ne peut rien contre Seigneur Intef, qui cherche à agrandir ses terres et sa richesse grâce au mariage de sa fille.
Et c’est ainsi que Lostris épouse Pharaon, un homme vieux et faible qu’elle ne connaît pas, alors que son cœur bat pour Tanus. Ce dernier se voit confier un ultimatum par le roi : il a 2 ans pour chasser les barbares et les brigands du sol d’Egypte, sans quoi il aura la tête tranchée. Tanus, fou amoureux de Lostris ne peut se résigner à l’abandonner, mais, sous l’impulsion de Taïta qui est son meilleur ami et confident, il accepte la tâche de Pharaon.
S’ensuit un voyage de 2 longues années à traquer les brigands pour rendre sa fierté à l’Egypte. Enfin, Tanus revient victorieux et pressé de revoir celle qu’il aime tant. Taïta organise une rencontre secrète dans le désert, une rencontre de laquelle naïtra Memnon, fils de Tanus, mais qui, pour des raisons politiques de succession, sera pour Pharaon le fils qu’il attendait tant, Pharaon ignorant bien entendu qu’il s’agit en réalité du fils de Tanus.
Une période de calme et de prospérité arrive, Lostris ayant appris à aimé sa vie à Elephantine eu palais Royal, ainsi que la compagnie de la cour. Une période seulement troublée par l’existence de l’imposteur du Nord.
Un jour, un peuple inconnu fait son apparition, les Hyksos. Ce peuple, ou plutôt cette armée, et la plus grande jamais vue et balaie sans problème l’usurpateur. Mais les Hyksos ne s’arrêteront pas là, ils veulent l’Egypte entière. Tanus, nommé commandant des forces suprêmes, se rend au nord pour affronter les Hyksos. Ces derniers dit-on, se déplacent à la vitesse du vent grâce à de curieux engins tirés par des bêtes magnifiques et inconnues. C’est ce qui coûtera la victoire à Tanus et la vie à Pharaon lors de cette bataille.
Les soldats vivants dirigés par Tanus, accompagnés de Taita et de Lostris devenue Régente en attendant que son fils grandisse, s’enfuie au Sud, par delà les cataractes, dans le pays de Koush, là où personne n’a jamais mis les pieds. Ils y rencontrent des animaux étranges, les éléphants, les gnous… et des peuples qui le sont encore plus, les Ethiopiens.
Pendant deux décennies, les derniers hommes Egyptiens ( ou presque ) vivent comme des nomades. Taita découvre le secret des Hyksos : leur char montés sur des roues et tirés par des créatures nommées chevaux. C’est une révolution et Taita équipe l’armée de chars, il perfectione les armes, apprends aux hommes à monter à cheval…
C’est lors d’une rencontre avec une tribu barbare qu’il sera fait prisonnier pendant 2 longues années. Il parvient à s’échapper et revient avec Tanus, Memnon et toute l’armée pour anéantir ce peuple barbare. C’est lors de cet affrontement que Tanus, devenu (plus) vieux, perdra la vie.
Lostris est bouleversée et se laisse peu à peu mourir. Le retour vers l’Egypte est décidé, il est temps de chasser les Hyksos. Après un retour de deux longues années, les soldats entrainés au maniement des chars s’empare sans grands soucis d’Elephantine et déclenchent une révolte dans toute l’Egypte au nom de Memnon, devenu Pharaon Tamose. La bataille aux portes de Thèbes et terrible, mais les guerriers d’Egypte finissent par la remporter, dirigés d’une main de fer par Tamose, à qui Tanus a tout appris de l’art de la guerre. Le royaume du Sud est libéré, mais les Hyksos rôdent toujours, plus fort que jamais…
Lostris, gagnée par la maladie et le chagrin de la mort de Tanus qu’elle n’a jamais oublié, meurt lors de sa première nuit dans Thèbes, heureuse d’avoir pu voir une dernière fois sa cité.

Le bleu est l’influence du Pays de Koush, le rouge ce qui reste de l’Egypte et le Vert, les terres des Kyksos.
Verdict : Un grand livre, non seulement par la taille ( 750 pages ) mais aussi par le contenu, on y découvre les chevaux, la roue, les éléphants… Wilbur Smith nous fait vivre tout cela à traver le regar de Taïta, esclave eunuque et aimé des dieux, ingénieur, astronome, mathématicien… confident de Lostris depuis son plus jeune âge, ami de Tanus et tuteur de Mamose. Taita nous peint un récit spectaculaire de l’Egypte, on aurait aimé vivre à cette période et voir les fantassins de Tanus mis en déroute par les chars Hyksos ou encore la reconquête de Thèbes par Pharaon Tamose.
J’ai été obligé de sauter des passages ou de ne pas traiter de certains personnage comme Seigneur Intef ( qui mourra tué par Tanus ), Kratas, fidèle ami de Tanus, ou encore de l’épouse de Pharaon Tamose, Masara, "découverte" au delà du royaume Egyptien lors de la longue exode.

Mon avis :
Même ceux, qui ne s’intéressent pas particulièrement à l’Egypte, vont adorer, mais ceux qui l’ont lu, sont invités à donner leur avis.

Sur ce, je vais chercher le tome 2 : le septième papyrus.
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Héros Légendaire
Niko


Masculin Nombre de messages : 2812
Age : 34
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

LE DIEU FLEUVE (Wilbur Smith) Empty
MessageSujet: Re: LE DIEU FLEUVE (Wilbur Smith)   LE DIEU FLEUVE (Wilbur Smith) Icon_minitimeJeu 21 Mai 2009 - 2:16

Ah oui, je crois l'avoir lu celui-là.
Pas vraiment accroché, mais faut dire que j'avais lu "La Reine-Soleil" de Christian Jacq juste avant...

::crazy::

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
 
LE DIEU FLEUVE (Wilbur Smith)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Le monde littéraire :: La boîte à critiques :: Récits historiques-
Sauter vers: