Atelier d'écriture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de l’Avent « Novelmore »
19.99 € 44.99 €
Voir le deal

 

 coucou, il y a quelqu'un?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 15:19

hUm, je croayis être sur un forum généraliste et je trouve cet endroit bien vide.
Comment, personne qui soit intéressé par la littérature classique? Pas de post récent? Le vide.
C'est bien triste sad
je ne parle pas des textes qu'on est obligé de lire au lycée et qui, souvent, ne sont bizarrement pas les meilleurs, ou les plus captivants, de l'auteur (si au lieu du Père Goriot, on faisait lire les Chouans, je suis sûre que beaucoup d'élèves trouveraient Blazac plus accessible).
Je parle des livres qu'on lit pour le plaisir ou on découvre soudain un style qui nous interpelle, qui nous touche, sans forcément passer par une intrigue super-mouvementée.
Personnellement, j'ai une prédilection pour les auteurs du XIXè, surtout Balzac que j'ai commencé à lire à 11ans (j'ai toute la Comédie humaine) et Dostoiveski (j'ai l'intégrale aussi Smile ), avec une préférence pour l'Idiot.
Quelqu'un connaît?

ps. Non, je ne suis pas maso, j'aime vraiment Razz
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Héros Légendaire
Niko


Masculin Nombre de messages : 2812
Age : 34
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 15:55

Voltaire, c'est marrant et instructif aussi.
Comme Marivaux désopilant^^

::crazy::

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 16:08

Ah,non, Voltaire, je n'accroche pas trop. Je crois que c'est à cause de son petit air ironique sur ses portraits. Un de mes profs au lycée avait le même... Du coup, quand je lis ses oeuvres (je les lis quand même, pas question de passer à côté), je n'arrive pas à en faire abstraction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 16:09

l'idiot ! je connait ! bon, je l'es lus (en entier ? je sais même plus) il y a très longtemps, j'était fort jeune : je me souvient d'un style, pas de grand chsoe d'autre, mais j'avais aimer ça oui !


Je lit pas beaucoup de classique... enfin, moins que des contemporains ou des modernes... j'ai lus pas mal d'antique aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 16:10

à lire tes différents posts, je m'en doutais Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 16:29

c'est un peu une de mes tares : je suis passé de ma bibliothéque enfantine à la bibliothéque parentale bien avant l'obligation de lire des classique du lycée, or ma mère lit principalement du contemporain et du moderne (elle adore Duras notament - moi, moins qu'elle)... De ce fait, j'ai été habitué à une dé-construction du classique avant d'avoir lus le dis classique...

Bon, comme tout le monde : j'ai lut pour l'école et puis j'ai lut pour moi même, j'ai tenter un peu de tout...
Proust m'a plus (beaucoup !), Balzac m'a épuisé (Eugénie Grandet mais j'ai aimé un de ces texte très cours... dont le nom m'échape)... Stendal en rouge et noir ce lit bien, Hugo encore mieux... le parfum m'a moyennement embalé (plus que le film que je n'est pas finit : les gros plan sur le nez ça commençait à bien faire ! rire)...

De façon globale, je m'oriente de moi même vers les écris moderne et destructuré ou à contrainte (OULIPO je vous aime)... mais ne suis jamais contre lire autre chose...

Le théâtre de toute époque me touche...

La poèsie classique, là ça dépend des théme, ça a vite fait de me fatigué contrairement à Michaud que je peu lire sans suite, sans fin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 17:00

Je vois que nous avons des divergences de goût. C'est heureux, tout le monde ne se ressemble pas ce qui n'empêche pas d'ouvrir les yeux. Moi aussi, je suis allée très vite découvrir la bibliothèque de mes parents qui me fascinait quand j'étais petite (et bibliothèque encore plus vaste chez les grands parents... Un paradis pour les vacances) mais c'était du très classique. je dévorais tout. Mes parents essayaient de me faire ralentir à coup de Dostoievski (que j'ai adoré comme dit plus haut) ou de Kafka. En fait, ils avaient tendance à me conseiller les livres qu'eux-mêmes n'avaient pas finsi et que moi, je ne trouvais en fait pas du tout barbants. Du coup, à 12 ans, j'avais déjà une bonne quantité de classiques derrière moi (que j'ai relus depuis pour les savourer mieux avec un peu plus d'expérience de la vie) et je n'ai découvert le reste qu'ensuite. Et encore, c'était les oeuvres de Poe, c'était Dracula ou Frankenstein, pas de la littérature réaliste, certes, mais pas vraiment moderne non plus.
Depuis, j'ai lu énormément d'autres choses mais j'en reste à mes premières amours.
Et pour ne pas faire original, c'est pareil pour les autres genres: tragédies classiques en théâtre (quoique... Ionesco c'est bien aussi) et sonnets baudelairiens. Nettement plus de mal avec la poésie moderne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 17:10

C'est bien cela : tout est question d'éducation et de premier amour (ou rejet)...

J'aime certain classique (bon Zola, je n'est jamais pus par exemple... je ne sais pas pourquoi je pense que "ça ne m'interesse pas", mais j'ai tenter plusieurs fois... quand même...) mais... la forme classique, les romans linéaires, les phrases longues et les description présices ne sont pas trop mon truc, le bref, le percutant, le sans verbe et le sans histoire me parle plus de l'Humain (car, bon, je ne recherche que ça dans la vie : comprendre l'humain et les sciences mais ça va de pair, le reste me semble peu interessant, je ne me "divertis pas" en lisant, je tente d'apprendre !)...


j'ai malheuresement un mal de chien à me souvenir des noms (dyslexia... always mine, and always me !)... Ma préférence va à Quignard en contemporain et à italo Calvino parmis les oulipien (sans ce dernier je n'aurai pas écris je pense, je l'es croisé au collègue, quignard bien plus tôt !)...

J'ai été emmener au théâtre "adulte" très jeune là encore (on lissait les pièce à deux vois mon frère et moi avant pour être sur de pigé l'action... à 7 et 9 ans, par là... rire). on a vu de tout, mais souvent en mise en scène conteporaine (au théâtre de la ville, à la coline ou encore à la comédie française)...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 17:18

Ah, oui, encore une différence Wink .
Je déteste les mises en scène modernes en général et surtout quand elles concernent des pièces classiques. Phèdre vétue d'un sac à patates sur une scène nue, ça me donne des hauts-le-coeur ::crazy:: (d'accord, j'exagère un peu, je suis partiale). J'admets qu'on peut aimer mais...
Cela dit, j'apprécie aussi les textes destructurés et l'absurde mais c'est vrai que rien ne me plaît autant qu'une bonne petite description de quelques pages avec des phrases de plusieurs lignes qu'il faut relire trois fois pour trouver le verbe principal Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 18:02

A par Proust (lui, je sais pas, c'est tout simplement... limpide à lire pour moi) et Ponge (allez, mélangeons les époques et les but !) les description de ving pages, très peu pour moi !

Phédre en robe de lin blanc gris sans décors, juste le texte de racine, rien que le texte... j'ai déjà vu, je veut revoir ! magnifique (si l'actrise est doué, tout repose alors sur elle évidement)...
Par contre, certaine piéce son rater dans ce style, je suis pour le dépouiller bien fait, quand ça n'a pas de sens, que ça n'est pas porter par les acteurs, quand le mise en scène ne s'explique pas... je suis pas contente du tout (hiers à la coline j'ai été déçut ! rire, c'était Manhatan Médea, le texte pas terrible - adaptation de Médée, et les partie pris scénique... ouch !)

J'aime la neutralité de la mise en scéne pour que le texte resorte... mais j'ai vu de très belel piéce monter de façon classique... et des pièces monter de façon contemporaine sur uen veine bien diférente du "plateau nu"...

Les pièces classique monté de façon contemporaine on m'a préférence absolut de façon général, j'aime aussi le théâtre de l'absurde (Becket ionesco !) et le théâtre plus classique (molière... pour parler de français connus) monter de façon plus traditionel, j'aime bien certain texte moderne (Sarah Kane, je brule de la voir monté... comment représenté l'horreur ?)...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 20:21

J'accroche pas à Balzac, Voltaire, Maupassant et encore moins à Proust, mais j'aime Hugo, Marivaux, Molière, Barjavel, Beaumarchais et Gautier, pour ne citer que les frenchy, ça rattrape un peu?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 20:51

Balzac est celui qui m'a appris comment on doit faire pour rentrer dans la tête d'un personnage.

Dostoïevski c'était l'humour noir. L'idiot j'ai beaucoup aimé, Crimes et chatiments j'ai adoré, mais mon préféré c'est "les possédés" (ou "les démons" selon les traductions du titre.

Je crois que ce sont les deux auteurs qui m'ont le plus marqués, qui m'ont le plus appris sur la nature humaine et sur à quel point un livre peut devenir profond... ( je ne sais pas si je m'exprime bien ^^ )


Ps :
J'ai préféré le père goriot au chouans. ^^ Le père goriot, d'accord il démarre lentement, et il s'arrête en plein milieu mais il a un cynisme sans pareil Wink


voilà juste pour dire t'es pas toute seule Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeMer 17 Fév 2010 - 23:08

Maupassant, il arrive dans ces nouvelles des fois... (à moins que je confonde)

Proust j'ai adoré, j'ai trouvé ça étrangement fluide...
Hugo, j'aime sans être grand fan, c'est intéressant surotut quand c'est militant.
Marivaux ça passe, à petite dose... mais j'ai beaucoup aimé un temps.
Molière... j'adore lire et voir !
Je ne crois pas avoir lus les autres (où alors j'ai oublié !)

Racine à lire est un plaisir, mais c'est plus ancien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeJeu 18 Fév 2010 - 8:46

elgringo, je n'ai pas dit que les Chouans étaient meilleur mais qu'il est plus abordables pour ceux qui ont du mal à entrer dans le style de Balzac, surout parce qu'il y a plus de mouvement. Pour ma part, je crois pouvoir dire que mon préféré est La Recherche de l'Absolu. Ce n'est pas le plus connu mais il est très très bon. Pour le cynisme, je crois que la Cousine Bette vaut largement le Père Goriot (qui a comme défaut principal d'être -mal- étudié en classe :| ) et mérite tout notre intérêt. Sinon, il y a d'excellentes nouvelles qu'il est difficile de trouver hors d'une version intégrale de la Comédie Humaine (j'ai donc fait le "sacrifice financier" de me l'acheter dans la Pléiade). Idem pour Dostoievski. Certaines oeuvres ne sont publiées dans aucune autre collection.
Par contre, à la surprise de mes profs de français, je n'ai jamais pu aimer Hugo (ni les romans, ni la poésie. Seul le théâtre me semble passable). Ce sont en fait des romans historiques mais historiquement faux, avec beaucoup de disgressions par rapport au présent de l'auteur et énormément de partialité dans le traitement des événements historiques (bon, en plus, je n'aime pas son style. Pourtant, j'ai essayé d'aimer, j'en ai lu plusieurs Wink ). Guerre et Paix, de Tolstoï, a le même travers selon moi.

En tout cas, je suis contente de constater que je ne suis pas la seule à aimer certains auteurs souvent décriés par des lecteurs qui préfèrent les livres d'actions. Pour moi, Balzac est vraiment un maître de la peinture de l'âme humaine cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeJeu 18 Fév 2010 - 8:57

A par contre, je peu le dire : à part les antique chinoix (qui on la classe absolut) je n'aime pas les livres "d'actions" (ni les films d'ailleurs)... ni les bouquins qui ne sont pas "réaliste" du tout (j'aime le monde tel qu'il est !)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeJeu 18 Fév 2010 - 10:08

Complètement d'accord avec toi, je me souviens encore quand à l'école on nous a fait étudier le père Goriot, je crois que la prof a réussi à choisir tout les extraits sans intéret du livre ( Je réalise maintenant que ça a du demander un travail énorme pour écarter la moindre chose vaguement excitante... ) Mais bon je suis sure qu'elle aurait pu massacrer les chouans aussi Wink


Tout à fait d'accord avec toi, les petites nouvelles de Balzac sont vraiment très bonnes, et méritent qu'on investisse dans la pleiade ( J'en ai acheté qq uns d'occase ^^)

La cousine bette est largement meilleure que le père Goriot à mon sens, une merveille de cynisme, dont chaque ligne est presque parfaite.

Spoiler:
 

Mon préféré c'est sans doute Illusions perdues / Splendeurs et misères des courtisanes. Ou le cousin pons...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeJeu 18 Fév 2010 - 11:11

Je me contente principalement de la littérature occidentale (et un peu africaine mais là, c'est du contemporain), c'est-à-dire surtout européenne, russe et un peu américaine (Faulkner pas Dan Brown Wink ) mais j'ai beaucoup plus de mal avec la culture asiatique. Je pense que c'est une question d'idées, de vues sur le monde. J'ai beaucoup de mal à accrocher parce que je ne comprends pas les personnages. C'est difficile à expliquer.

Sinon, il y a d'excellents auteurs réalistes, dans la lignée de tous ceux cités, plus récents (je pense par exemple à G. Cesbron).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeJeu 18 Fév 2010 - 11:15

Par réaliste je voulait dire ni sf, ni fantaisie ni etc... en fait, je veut des bouquins où les personnages sont des humains, rienq ue des humains (et si un chat est personnage qu'il se contente d'être... un chat !) - en revanche, je veut bien ne pas comrpendre grand chose, ça met égal !

Sauf chez les chinois antique (4000 pages, plus de 300personages, des pouvoirs, des combats, des désirs ! ah la ! j'adore)
L'antique chinois c'est quand même vachement fort : il font des romans de milliers de pages (aux bors de l'eau par ex) mais chaque chapitre serrai le condensé d'un bouquin de plus de 100pasges en français classique ! c'est du terrible de chez terrible, les batailes dure cinq lignes et hop on apsse àa utre chose : je suis fan ! rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeJeu 18 Fév 2010 - 11:50

Je dois avouer que je n'ai jamais lu ce genre-là. C'est un manque à combler, semble-t-il. Tu as des titres?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitimeJeu 18 Fév 2010 - 12:14

-Aux bords de l'eau (les "brigants" sui sont des justes mais son contre la tyranie en place doivent se retrouver dans le grand repère "aux bords de l'eau"... c'est chacune de leur aventure pour y arriver)
-4 génération sous un même toit (ou à peu près, je ne l'est pas lus)

sont les plus connus je crois... j'en ai lut un autre mais incapable de savoir lequel...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





coucou, il y a quelqu'un? Empty
MessageSujet: Re: coucou, il y a quelqu'un?   coucou, il y a quelqu'un? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
coucou, il y a quelqu'un?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Le monde littéraire :: La boîte à critiques :: Classique-
Sauter vers: