Atelier d'écriture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
-100€ sur TV QLED 65″ CONTINENTAL EDISON ...
Voir le deal
499.99 €

 

 Bret Easton Ellis.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Bret Easton Ellis. Empty
MessageSujet: Bret Easton Ellis.   Bret Easton Ellis. Icon_minitimeMer 22 Juin 2011 - 19:12

Faudrait une rubrique : contemporains !

Alors Bret Easton Ellis, ou un des rares auteurs contemporains ( hors historique ou Fantasy) dont je suis fan. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il est considéré comme l'auteur américain le plus doué de sa génération. Pas beaucoup de romans à son actif, mais à chaque fois qu'il en sort un, c'est un succès planétaire et des millions amassés par son éditeur...

Sa marque de fabrique est simple à définir : sexe, drogue and rock'n'roll. Son premier roman : "Moins que Zéro" est considéré comme "l'Attrape Coeur" des années 80". Bret avoue lui-même l'avoir écrit en six semaines, cloitré dans sa chambre d'université, sous acide. L'histoire parle d'un jeune étudiant de la Côté Est, qui rentre chez lui à L.A pour les vacances, et erre de fête en soirées, de cuite en bad trip, de sexe avec des femmes à du sexe avec des hommes, tout ça sur fond de rock des 80's.
Monotone avec son accumulation de scènes identiques (soirées, fêtes, défonce, discussions sans intérêts, cuites...), son manque de détail, il est pourtant considéré comme un chef-d'oeuvre absolu. Et pour cause ! Nous sommes plongés au plus profond de l'esprit de Clay, nous errons avec lui, sans but, nous voyons ses copains tenter de se suicider, violer des jeunes filles, se prostituer, tomber dans la déchéance la plus totale. Eston Ellis à peint son époque, sa génération.

Ses romans suivants ( Les lois de l'Attraction que je suis en train de lire en ce moment, Zombies et Glamorama ) sont dans le même style. Minimaliste, sujets identiques de jeunes adultes dans un monde qu'ils ne comprennent pas.

La maturité arrive avec American Psycho. Pour ceux qui n'ont jamais lu ce chef-d'oeuvre, foncez dessus sans hésiter !
Patrick Bateman a 25 ans, il est jeune, beau, riche, il est le parfait yuppie des années Trump. Début des années 90, l'apogée de Wall Street, nous suivons les péripéties d'un cadre supérieur. C'est tout ? Justement non, car la nuit, P.Bateman viole, tue et mutile. C'est un serial killer, un fou, et c'est ça qui est bon.
Tout le début du bouquin est simple. Il va au restaurant avec ses amis, à la salle de musculation, pleure quand il ne peut pas avoir de réservation au Dorcia, vit une existence de riche buisinessman insipide et sans saveurs. Jusqu'au moment où à la deux centième page, il commet son premier meurtre. Puis un autre, et encore un autre. Bret Easton n'a pas peur de décrire les mutilations, les sévices, les viols. American Psycho est le roman le plus choquant du dernier siècle, Patrick Bateman le héros de fiction le plus extraordinaire. Il n'y a pas de mot pour décrire de livre. C'est un chef d’œuvre du début à la fin. A la fin, une seule question demeure. A t-il vraiment commis tous ses meurtres ou les a t-il rêvé ?

Lunar Park, Bret se réconcilie avec lui même dans une auto-fiction. Il marche sur les plates bandes de Stephen King, et montre au maître de l'horreur qu'il est capable de faire tout aussi bien que lui. La réalité rejoint la fiction, le premier roman de cet auteur que j'ai lu et j'ai tout de suite aimé son style. Il n'est pas gentil avec lui-même, reconnait ses erreurs, fait apparaitre ses anciens protagonistes dans une intrigue menée de main de maître.

Et le dernier en date. Ce que Salinger n'a jamais fait, Easton Ellis l'a fait. La suite de Moins que Zéro, Suites Impériale. On y retrouve Clay, Blair et tous les héros vingt ans plus tard. Pas encore lu.

Il me manque également Glamorama et Zombies.


Bret Easton Ellis a inventé une langue. Ici (excepté pour American Psycho), pas de description à rallonge, de Proust, c'est minimal. Seul les personnalités comptent, il y a une redondance de "et", ce sont des phrases courtes, puissantes. On met du temps avant d'en saisir le rythme, mais une fois qu'on l'à, on ne peut s'en détacher. Peu d'action, des scènes identiques, mais une plongée au cœur de l'âme humaine dont on ne peut ressortir indemne.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Bret Easton Ellis. Empty
MessageSujet: Re: Bret Easton Ellis.   Bret Easton Ellis. Icon_minitimeMer 24 Aoû 2011 - 21:57

Depuis ce premier message, j'ai lu deux autres Bret Easton Ellis. Les Lois de l'Attraction, et Suites Impériales. Parlons d'abord du premier.

Les Lois est dans la même veine que Moins que Zéro. C'est son deuxième roman en date, et si au début, il semble moins intéressant, la suite nous prouve qu'il parvient à surpasser son ainé. Différents points de vue de narration. Sean qui reste le personnage principal, Lauren, et Paul, avec également la bonne surprise de retrouver un chapitre consacré à Clay, le héros de Moins que Zéro !
L'histoire se passe à la fac de Camden, en dernière année. Mais le scénario n'a que peu d'importance. Toujours le même sujet, drogue, sexe à outrance, soirées, cuites, orgies, vacuité de l'existence... mais comme toujours, on arrive pas à détourner les yeux du roman. Celui-ci est peut être moins trash que Moins que Zéro ( pas de gamine de 11 ans qui se fait prendre en tournante par exemple), mais plus abouti au niveau de la psychologie des personnages. Tous sont réalistes, et on suit leurs pérégrinations en reconnaissant nos propres doutes, et peurs ici et là. Un nouveau chef-d’œuvre absolu !

Suites impériales est la suite de Moins que Zéro. C'est le dernier roman de Bret Easton Ellis, et il clôt la boucle. 20 ans après les premières aventures de Clay. Celui-ci est devenu un riche scénariste d'Hollywood, mais n'a toujours pas trouvé de sens à sa vie.
J'ai eu du mal à me plonger dans les 3/4 du récit cette fois. Il y a une meurtre, une enquête, une embrouille à propos d'une escort girl, et on se demande où l'auteur veut aller jusqu'à la toute fin. Et là, que c'est bon ! Tous les éléments s'imbriquent et on retrouve le Bret de Moins que Zéro ! Toute la folie d'un homme qui a toujours vécu dans un mensonge et qui ne sera jamais heureux ! Les personnages du premier roman réapparaissent, et l'auteur n'hésite pas à les torturer, les tuer. 20 ans après, ils sont toujours aussi perdu, et plus on avance, plus on se rend compte qu'un happy end est impossible.

Je suis toujours aussi fan. Prochaine chronique pour Glamorama et Zombies !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Bret Easton Ellis. Empty
MessageSujet: Re: Bret Easton Ellis.   Bret Easton Ellis. Icon_minitimeSam 21 Juil 2012 - 10:27

+1 pour l'absence de rubrique "contemporains", c'est bien dommage.
J'ai lu juste American Psycho pour l'instant mais je suis assez fan de Ellis.

Tu as lu Jay McInerney? Lui et Ellis sont appelés "the toxic twins", ils ont les mêmes thèmes (la vie New-Yorkaise des années 80, la coke, etc) et partagent le même univers fictionnel. Par exemple on retrouve l'héroïne de Story of my Life de McInerney dans plusieurs romans de Ellis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Bret Easton Ellis. Empty
MessageSujet: Re: Bret Easton Ellis.   Bret Easton Ellis. Icon_minitimeSam 25 Aoû 2012 - 11:17

Ouaip, McInerney et Ellis ont redonné un nouveau souffle à la littérature américaine ( et donc mondiale) au début des années 80. Drogue, sexe et violence sont leurs principaux thèmes, ils parlent simplement de l'Amérique décadente, de toute cette jeunesse dorée, mais expriment ainsi mieux que quiconque les tourments du siècle, et nos propres peurs, la vacuité de nos existences.

Nouvelle chronique : Zombies.

On peut voir cet ouvrage comme un recueil de nouvelles (apparemment écrites avant Moins que Zéro) tout autant qu'un roman à part entière.
Comment définir ce qu'est Zombies... Une broderie d'extraits de vie, liés par un univers chaotique ? 13 chapitres, 13 narrateurs différents, avec à chaque fois une plongée au cœur de l'âme humaine.
Ce bouquin est insensé, il est impossible à résumer. Ellis l'a probablement écrit défoncé. J'ai dévoré les 300 pages en quelques heures. On est pris dans l'existence de ces garçons, de ces filles, de ces types à moité fous qui ne pensent qu'à baiser, coucher, prendre de la coke ou un cachet de Valium, tout en regardant MTV ou penser à se tuer.
Moins que Zéro avait étonné le monde, et voilà que 10 ans plus tard, Ellis remet ça. En plus fort peut être ? Car, cette fois, il y a encore moins d'histoire. Les narrateurs passent, et réapparaissent en tant que simple figurant dans certains autres chapitres. On voit une star du rock, un producteur de cinéma et son fils, une apprentie scénariste, des fils de riches, un vampire, Timothy Price, le compère de Patrick Bateman d'American Psycho, jeune et déboussolé... des gamines qui se demandent pourquoi elles sont là à écarter leurs jambes et à demander un peu plus de coke, des junkies perdus, des adolescents qui se demandent comment et surtout pourquoi pleurer leur pote mort...

Ça faisait des siècles que je n'avais pas autant été pris par un livre. C'est une déferlante d'images, de sensations, aidé en cela par un style frisant la perfection.
Plus j'arpente l’œuvre d'Ellis, plus je plonge dedans, que je relis et relis encore, plus je me dis que ce mec est le plus grand, et que tous les autres écrivains feraient mieux de prendre leur retraite, ou de se tirer une balle.
Revenir en haut Aller en bas
Elann
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
Elann


Masculin Nombre de messages : 770
Age : 26
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/06/2012

Bret Easton Ellis. Empty
MessageSujet: Re: Bret Easton Ellis.   Bret Easton Ellis. Icon_minitimeMer 29 Aoû 2012 - 17:05

J'ai emprunté Moins que zéro aujourd'hui à la médiathèque.
Tu as l'air de tellement aimer cet auteur que j'me suis dis qu'ça devait pas être si nul.

Bon par contre, s'il est tellement bien et que je passe la nuit à le lire... ça va être dur d'expliquer ça demain en prépa Very Happy (à la limite une prépa littéraire... ^^)

Eh bien, verdict quand j'aurais terminé (et commencé ^^).


_________________
Je suis né pour te  connaître, pour te nommer, liberté.  Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Bret Easton Ellis. Empty
MessageSujet: Re: Bret Easton Ellis.   Bret Easton Ellis. Icon_minitimeMer 29 Aoû 2012 - 17:07

Par contre Elann, fait attention. Si mes ridicules nouvelles d'horreur ont pu te choquer, tu vas souffrir en lisant du Ellis. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Bret Easton Ellis. Empty
MessageSujet: Re: Bret Easton Ellis.   Bret Easton Ellis. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bret Easton Ellis.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Le monde littéraire :: La boîte à critiques :: Récits contemporains-
Sauter vers: