Atelier d'écriture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-12%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Manette Switch Pro
52.99 € 59.95 €
Voir le deal

 

 Farlander, de Col Buchanan

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Iron
Héros Légendaire
Iron

Masculin Nombre de messages : 1513
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

Farlander, de Col Buchanan Empty
MessageSujet: Farlander, de Col Buchanan   Farlander, de Col Buchanan Icon_minitimeLun 4 Juil 2011 - 18:08

Farlander, de Col Buchanan 1106-farlander_org

Annoncé comme le roman fantasy de l'année 2011, la révélation de l'année, le prochain David Gemmell (c'est dire du peu...).

Voilà, le tableau est posé. Bragelonne (l'éditeur, dont je vous propose tout de suite de jeter un coup d'oeil au tout nouveau site internet) remet en branle sa machine marketing et promotionnelle. Depuis le début de l'année (et même avant), on rabâche à la communauté que, ça y est, le nouveau Gemmell est arrivé. On tient l'un des meilleurs bouquins de fantasy de tous les temps. La même machine avait également été mise en marche pour la promotion du "Nom du Vent" de Patrick Rothfuss (dont voici nos impressions).

Pour "Le Nom du Vent", nulle doute que toute cette promotion fut méritée, et très amplement, car il s'agissait véritablement d'un bouleversement dans le monde de la fantasy, un bombe, quelque chose d'à la fois totalement nouveau et d'incroyablement connu, un mélange d'aventure, d'initiation, du lyrisme et de la poésie, de la magie, de l'amour, de la musique... un "tout" qui marchait, vraiment, et qui a donné naissance à l'un des bouquins les plus fascinants qu'il m'ait été donné de lire.

Et Farlander, dans tout ça ?

Farlander, c'est quoi ? C'est d'abord l'histoire de Nico, jeune homme en guenilles, qui cherche de la nourriture et de l'argent dans une ville immense assiégée depuis 10 ans par l'Empire de Mann, un empire énorme qui contrôle une grande partie du monde connu, et qui le contrôle d'un main de fer et dont les rites religieux sont plus ou moins horribles et affreux.

Farlander, c'est aussi Ash, un Roshun. Les Roshuns forment une espèce de communauté de guerriers qui s'évertuent à mener des vendettas envers ceux qu'ils protégeaient et qui se sont fait tuer.

Nico deviendra alors l'apprenti de Ash, et apprendra, à son tour, à devenir un Roshun.

Pour le 4e de couverture officiel :

Ash est un farlander, un « homme du lointain » venu d’une île où les hommes ont la peau noire. Il appartient à un ordre d’assassins d’élite, les Roshuns, dont l’arme est la vendetta : quiconque menace leurs clients devient leur cible. Nul ne s’y risque, car nul n’échappe aux Roshuns.
Mais Ash est vieux et malade. Le temps est venu pour lui de prendre un apprenti. Il choisit Nico, un gamin de la cité de Bar-Khos, assiégée depuis dix ans, dernière à résister à un empire d’une atroce cruauté. Affamé, désespéré, Nico n’a pas d’autre choix que de suivre le vieil homme au monastère des Roshuns où il apprendra le meurtre, mais aussi l’amitié et l’amour…
Le jour où l’héritier de l’Empire égorge délibérément une jeune fille portant le sceau des Roshuns, l’ordre exige d’assassiner l’homme le mieux protégé du monde.
Jusqu’ici, tous ont échoué. Ash se propose, il n’a plus rien à perdre.


Que penser du livre ?

Difficile à dire ! Certes, j'ai avalé les 475 pages en 2 petits jours seulement, ce qui fait un record pour moi. Oui, le livre est bien, mérite-t-il pour autant toute cette promotion... difficile à dire ; peut-être !

Le début est fracassant avec une scène superbe, on découvre le monde, qui est riche, l'Empire de Mann, qui est infect, on découvre aussi l'incroyable talent (don ?) de l'auteur pour nous plonger avec fracas dans les batailles et les combats. ça pue la mort, ça pue le sang, c'est d'un réalisme effrayant.

Et puis le bouquin, je trouve, s'essouffle. Ce n'est pas que c'est pas bien : c'est juste une perte de vitesse, à mon sens, des passages qui auraient mérité une meilleure attention, 1-2 dialogues dans le livre complètement ratés, puis, à nouveau, ça repart sur les chapeaux de roue : des retournements de situations, une "scène finale" (même si ce n'est pas vraiment la toute fin...) absolument incroyable, haletante, prenant, passionnante.

Faut-il lire Farlander ?

Oui, je n'en doute pas, il y a quelque chose dans le style, un "je n'sais quoi" qui fait qu'il nous est impossible de lâcher le bouquin. L'action est juste phénoménale, petit bémol toutefois : des personnages qui manquent de charisme ! Ash est un bon personnage, incontestablement, et Nico est bien sympathique, on s'y attache ! Mais j'avoue que j'ai été déçu par les personnages, ils auraient mérité un meilleur travail (Ash, notamment, aurait pu être mieux fait...).

Bref, un livre à lire, c'est absolument certain, un super divertissement qui fera partie de mes lectures les plus géniales, des scènes superbement réussies, d'autres complètement ratées à mon sens, mais un ensemble vraiment, vraiment bien, vraiment dévorant, n'hésitez pas. Je n'ai pas été déçu, mais quant à annoncer un nouveau Gemmell, je n'y crois pas trop. Il manque du charisme aux personnages, il manque une certaine représentation des valeurs qu'on aime voir et retrouver en fantasy, il manque un "tout petit quelque chose", mais globalement, une très, très bonne lecture pour l'été à tous les passionnés d'aventures !

Voilà pour ma critique !


::rolling::

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Farlander, de Col Buchanan Empty
MessageSujet: Re: Farlander, de Col Buchanan   Farlander, de Col Buchanan Icon_minitimeLun 4 Juil 2011 - 18:14

Bragelonne ? De belles couvertures, des grosses promotions, mais tout les livres que j'ai lu de cet éditeur ont été de très grosses déceptions...
Faudra que je retente le coup un jour... quand Martin aura terminé son Trône de Fer par exemple !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Farlander, de Col Buchanan Empty
MessageSujet: Re: Farlander, de Col Buchanan   Farlander, de Col Buchanan Icon_minitimeLun 4 Juil 2011 - 22:06

@ Ilaan > Ah, ça fait plaisir, j'avais eu une conversation sur le sujet à mes débuts sur le forum (que je redécouvre aujourd'hui), et je me sentais un peu seule concernant ce point de vue ^-^

@ Iron > Je ne sais pas si tu avais lu Les Psaumes d'Isaak, qui avait également "profité" de ce genre de comparaison pour faire vendre. Grosse déception là aussi ^-^ Pour ma part et poursuivre un peu la conversation que l'on avait eu il y a longtemps, j'ai lu plus de Brag' depuis, et je peux désormais te dire que si je ne porte toujours pas cet éditeur dans mon coeur, je trouve que leurs textes et couv' SF tiennent bien mieux la route que du côté fantasy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Héros Légendaire
Iron

Masculin Nombre de messages : 1513
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

Farlander, de Col Buchanan Empty
MessageSujet: Re: Farlander, de Col Buchanan   Farlander, de Col Buchanan Icon_minitimeLun 4 Juil 2011 - 22:13

Ryuuchan a écrit:

@ Iron > Je ne sais pas si tu avais lu Les Psaumes d'Isaak, qui avait également "profité" de ce genre de comparaison pour faire vendre. Grosse déception là aussi ^-^ Pour ma part et poursuivre un peu la conversation que l'on avait eu il y a longtemps, j'ai lu plus de Brag' depuis, et je peux désormais te dire que si je ne porte toujours pas cet éditeur dans mon coeur, je trouve que leurs textes et couv' SF tiennent bien mieux la route que du côté fantasy Wink

Ouip, j'ai lu les Psaumes d'Isaak (je lis le tome II en ce moment) et j'ai vraiment adoré le tome I, j'ai vraiment trouvé qu'il vallait le tapage qu'il y avait autour Smile Pour le moment, le tome II me désole, j'y trouve peu d'intérêt en revanche...

Je connais bien Stéphane Marsan (directeur éditorial de Brag'), je peux te dire que, lorsqu'il aime quelque chose, il le pense sincèrement, il ne fait pas ça pour vendre, pas du tout, à la base il est sincère. Après, les goûts et les couleurs, il donne l'impulsion à toute l'entreprise, qui suit et donc qui essaie de retranscrire l'avis de Marsan en terme marketing, avec toute la promo qui va avec (et qui perso me dérange). Mais je pense vraiment (et pour en avoir discuté avec lui) que Marsan part vraiment d'une bonne intention, ne pense pas à l'impact commercial. Donc après c'est une affaire de goûts (tu n'as pas aimé Lamentations, moi j'ai adoré) donc c'est difficile de trouver des arguments pour défendre ses métaphysiques qui nous sont propres et qui dépendent de chacun, de pourquoi une couleur est jolie ou non, ça on ne pourra jamais rien n'y faire.

Les textes de SF chez Brag' sont des textes avec lesquels ils ne prennent "aucun risque" ; ils publient des "gros" machins qui ont marché dans le passé, d'auteurs qui vendent et qui connaissent leur sujet, d'où la qualité de la SF dans leur collection. Concernant la fantasy, ils prennent un peu plus de risques (même si, je te le concède, ils en prennent malheureusement de moins en moins...) donc c'est normal que certains romans "nouveaux", souvents jamais édité en France, soient de plus mauvaise qualité (notamment des premiers romans).

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Farlander, de Col Buchanan Empty
MessageSujet: Re: Farlander, de Col Buchanan   Farlander, de Col Buchanan Icon_minitimeMar 5 Juil 2011 - 10:45

Pourtant quand je regarde ce que j'ai lu de SF chez eux, il me semble que ça suit à peu près (le cycle de Takeshi Kovacs par exemple, a l'air de ne pas avoir suivi de trop loin la parution US). Après je n'attaque pas Marsan lui-même, je te rassure. Mais j'ai vraiment du mal avec la ligne d'édition, et dans ce cas si la ligne fantasy représente ses goût (ce qui en soit est louable), je trouve dommage qu'il ne cherche pas à ouvrir un peu plus loin. (par contre pour les couv', je dois avouer, leurs opérations dix ans Brag' sont chouettes Wink ).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Farlander, de Col Buchanan Empty
MessageSujet: Re: Farlander, de Col Buchanan   Farlander, de Col Buchanan Icon_minitimeMar 5 Juil 2011 - 12:17

Je m'étais acheté Orcs rien que pour la couverture ! Dommage que le bouquin en lui même fut aussi médiocre...
Revenir en haut Aller en bas
Victor
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
Victor

Masculin Nombre de messages : 559
Age : 28
Localisation : Dans un dojo
Loisirs : Karaté
Date d'inscription : 08/04/2007

Farlander, de Col Buchanan Empty
MessageSujet: Re: Farlander, de Col Buchanan   Farlander, de Col Buchanan Icon_minitimeJeu 10 Nov 2011 - 10:45

J'ai recu Farlander en cadeau d'anniversaire ! Je vous dirai ce que j'en pense Very Happy

_________________


"You can always find me in the drift"
Pacific Rim

"To hell with circumstances; I create opportunities."
Bruce Lee

Revenir en haut Aller en bas
https://ecrire.forumactif.org/espace-personnel-des-membres-f43/es
rallyebaba
Roi des posts ? Oui, ça me va
rallyebaba

Féminin Nombre de messages : 2156
Age : 101
Loisirs : rater, rater et pour changer échouer
Date d'inscription : 06/10/2011

Farlander, de Col Buchanan Empty
MessageSujet: Re: Farlander, de Col Buchanan   Farlander, de Col Buchanan Icon_minitimeJeu 10 Nov 2011 - 14:37

J'avais réçu un extrait de farlander avec leur newsletter neverland , ce que j 'ai lu était pas mal du tout , aprés si tout le bouquin est pareil aucune idée....

Pour ce qui est des psaumes d'isaak par contre j 'ai été aussi déçu .Vu la promo d 'enfer qui à été faite autours de ce bouquin je m 'attendais à mieux. Finalement c 'est un bouquin qui n 'est pas mauvais mais sans plus .Rien de marquant.

_________________
Il meurt lentement; celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux. Il meurt lentement celui qui détruit son amour-propre, celui qui ne se laisse jamais aider[...] Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère. Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements. Ou qui ne parle jamais à un inconnu.  Il meurt lentement; celui qui ne change pas de cap lorsqu'il est malheureux au travail ou en amour, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n'a fui les conseils sensés. Vis maintenant! Risque-toi aujourd'hui! Agis tout de suite! Ne te laisse pas mourir lentement! Ne te prive pas d'être heureux! Pablo Neruda.

Lis un millier de livres et tes mots couleront comme une eau de source. Lisa See - Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Farlander, de Col Buchanan Empty
MessageSujet: Re: Farlander, de Col Buchanan   Farlander, de Col Buchanan Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Farlander, de Col Buchanan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Le monde littéraire :: La boîte à critiques :: Fantasy-
Sauter vers: