Atelier d'écriture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

 

  Concours SF : les votes

Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quel texte préférez-vous ?
Texte 1
 Concours SF : les votes   Vote_lcap39% Concours SF : les votes   Vote_rcap
 39% [ 7 ]
Texte 2
 Concours SF : les votes   Vote_lcap6% Concours SF : les votes   Vote_rcap
 6% [ 1 ]
Texte 3
 Concours SF : les votes   Vote_lcap33% Concours SF : les votes   Vote_rcap
 33% [ 6 ]
Texte 4
 Concours SF : les votes   Vote_lcap22% Concours SF : les votes   Vote_rcap
 22% [ 4 ]
Total des votes : 18
 
Sondage clos

AuteurMessage
Iron
Héros Légendaire
Iron


Masculin Nombre de messages : 1513
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeDim 10 Mar 2013 - 20:28

Bonjour à tous !

Voici venue l'heure de faire votre devoir d'AEcitoyen !
Lien vers le concours


Fermeture des votes prévue au 16 juin

Bonne chance aux participants et on attend vos commentaires génial

::rolling::

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.


Dernière édition par Iron le Dim 2 Juin 2013 - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Héros Légendaire
Iron


Masculin Nombre de messages : 1513
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeDim 10 Mar 2013 - 20:29

Texte 1
- Commandant ! Commandant… ! Commandant ? Vous me recevez ? Je… commandant ? Je ne vois reçois pas. Je ne sais pas où nous avons atterri… c’est un vrai merdier par ici ! Je ne reconnais rien et les cartes sont inaccessibles… Il y a… nous sommes trois survivants et nous avons trouvé un promontoire de roche devant une grotte. Je… je suis blessé à la jambe mais je crois que je peux marcher. Argh… je crois que nous allons devoir descendre dans cette fichue grotte, mais… c’est quoi ce truc ignoble ? Je dois vous laisser mon commandant, il y a des bêtes très étranges qui nous observent...
- Tu sais ce qu'elle te dit la bête étrange?
- Oh, la ferme Rod, fallait bien que j'embrouille un peu le commandant. Et puis c'est pas avec ta trogne que tu vas gagner un concours de beauté!
Flick!!!!
- Oui Zan?
- T'as fini d'installer le matos?
- Pas encore, je me débat avec cette saleté de tabouret auto-dépliant.
- Tu m'étonnes que c'est un défi. En transportant cette merde, je me suis foutu une écharde de la taille d'un jambon dans la cuisse!
- c'est le risque aussi, quand on achète son mobilier sur une planète décharge.
- Rod, au lieu de me casser les couilles, tu peux checker l'extérieur? On s'est suffisamment éloignés des combats pour ne pas risquer de se prendre une bastos, mais je préférerais éviter qu'on se fasse gauler par les gradés.
- Le compte est bon les gars!
- T'es sur qu'on à toutes les cartes? J'voudrais éviter de me retrouver devant un pli foireux.
- Aucun doute la dessus : j'ai même vérifier les doubles-as une seconde fois.
- Ok. Soldats, en position!!!
- Pas la peine d'en faire un steak : j'me met au milieu, Flick à gauche et toi à droite.
- Ça me va. J'suis à gauche, c'est ça?
- Attendez!
- Quoi encore? J'ai mêvme pas eu le temps de couper le jeu!
- Va falloir qu'un de nous s'fasse arracher un bras. Question de vraisemblance : la guerre c'est pas pour les tapettes'
- Ah non, cette fois je ne perd rien! De la dernière fois, j'ai encore mon pied manquant qui me lance à chaque pas!
- Les gars, on n'va pas s'étriper : le perdant en quatre manches?
- Vendu!
- Flick, distribue. Et que le combat commence!


Texte 2
Commandant ! Commandant… ! Commandant ? Vous me recevez ? Je… commandant ? Je ne vois reçois pas. Je ne sais pas où nous avons atterri… c’est un vrai merdier par ici ! Je ne reconnais rien et les cartes sont inaccessibles… Il y a… nous sommes trois survivants et nous avons trouvé un promontoire de roche devant une grotte. Je… je suis blessé à la jambe mais je crois que je peux marcher. Argh… je crois que nous allons devoir descendre dans cette fichue grotte, mais… c’est quoi ce truc ignoble ? Je dois vous laisser mon commandant, il y a des bêtes très étranges qui nous observent...


Bêtes était un bien grand mot pour ces créatures, on aurait dit des bactéries géantes qui envoyaient leurs pseudopodes vers le petit groupe de rescapés. Il y en avait une qui était en train de cerner Andrew, elle l’avait presque englobé à l’intérieur de son plasma.

« Attention Andrew sort vite de là ! On ne sait pas ce que peuvent te faire ces « choses » c’est surement dangereux ! »

Mais son ami était trop encerclé pour s’en sortir sans dommage. Il ressentit une brûlure au niveau du bas de sa jambe. Heureusement il portait son laser sur lui, il tira sur cette gélatine et elle se rétracta ainsi il put se dégager mais sa cheville était blessée. Ils sortirent tous leur arme et tirèrent sur leurs ennemis improbables. Il y en avait environ une dizaine qui toutes convergeaient dans leur direction ils firent feu mais à trop grande distance le laser était inefficace, ils durent donc jongler entre le moment où ils étaient trop loin pour les atteindre et celui où ils étaient trop près pour leur sécurité. Ils se regroupèrent dos à dos afin de se protéger les uns les autres et attendirent de pouvoir tirer sans faillir.

Quand le terrain fut dégagé ils purent observer l’endroit où ils étaient.
La grotte était entourée de rochers pas trop élevés qu’ils allaient pouvoir escalader facilement. Ils allaient devoir le faire assez rapidement car d’autres créatures approchaient et cette fois leur nombre était beaucoup plus conséquent, une fois dans la grotte elle ne pourrait pas les suivre l’entrée n’étant pas assez large.
Ils entrèrent donc en courant dans cet orifice pour se mettre à l’abri. Une fois à l’intérieur des barreaux se mirent à pousser tout autour de la paroi leur barrant le passage vers la sortie. Ils étaient prisonniers que faire ? Soit essayer de retourner vers l’extérieur en tirant sur les branches avec leur pistolet et restait encore à combattre les créatures de l’extérieur, soit avancer sans savoir quel piège les attendaient.
Ils décidèrent de tester d’abord la résistance de ces barreaux qui s’avéra bien plus importante qu’ils ne l’avaient pensé au début donc pas de retour possible il fallait avancer.
Dirk réessaya en vain de joindre le commandant.

Mayday ! Mayday ! Mayday ! Commandant nous sommes en danger venez vite nous chercher ! …

Aucune réponse ils étaient coupés de tous dans cet endroit étrange. Ils continuèrent donc à pas précautionneux dans l’obscurité humide de cette grotte. Un liquide visqueux suintait sur les murs et coulait au centre du tunnel.

« Faites attention ça glisse ici ! »

Valen le seul valide était passé en premier suivi de Andrew, le Capitaine Dirk fermait la marche.
J’aperçois une lueur par là c’est peut être la sortie ; ce n’était pas la sortie mais une petite salle dont une paroi était translucide et laissait apercevoir la lumière du jour.
Ils n’étaient pas plutôt entrés qu’une horde d’animaux bizarres de différentes sortes fonça sur eux, pas plus gros que des rats mais aussi agressifs.
Ils attaquèrent tous ensemble et chacun à leur façon certain brûlaient la peau d’autres déchiraient la chair même les os étaient broyés.
Nos aventuriers eurent beau essayer de les tuer avec leur laser ils étaient beaucoup trop nombreux et en moins de temps qu’il ne m’en faut pour vous le raconter il ne resta plus d’eux que des monceaux de chair qui furent entrainé au fond de la grotte où un liquide acide termina la destruction.

Dans le vaisseau mère, ne recevant pas de nouvelles des explorateurs le commandant essaya de les joindre sans succès.
« Capitaine ! Capitaine…! Capitaine ? Vous me recevez ? Je… capitaine ? Je ne vous reçois pas. Je me demande où ils ont atterri. Quel merdier cette liaison.

Sur l’étrange planète une plante carnivore terminait sa digestion un peu plus difficile qu’à l’ordinaire.





_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.


Dernière édition par Iron le Mer 27 Mar 2013 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Héros Légendaire
Iron


Masculin Nombre de messages : 1513
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeMer 27 Mar 2013 - 14:20

Texte 3
Le plan

— Commandant ! Commandant… ! Commandant ? Vous me recevez ? Je… commandant ? Je ne vous reçois pas. Je ne sais pas où nous avons atterri… c’est un vrai merdier par ici ! Je ne reconnais rien et les cartes sont inaccessibles… Il y a… nous sommes trois survivants et nous avons trouvé un promontoire de roche devant une grotte. Je… je suis blessé à la jambe mais je crois que je peux marcher. Argh… je crois que nous allons devoir descendre dans cette fichue grotte, mais… c’est quoi ce truc ignoble ? Je dois vous laisser mon commandant, il y a des bêtes très étranges qui nous observent...

Le capitaine Trador pressa un bouton. L’image du commandant à l’écran se tordit et grésilla avant de disparaître. Trador poussa un profond soupir. Ça y est, c’était fait, plus de retour en arrière possible. Il se tourna alors vers Dunrek, son second.
— Ils ne devraient plus tarder. Au boulot, allons maquiller notre bon vieux « Verdier », ordonna-t-il.
Il fallait maintenant que leur mise en scène corresponde à ce que le capitaine venait de dire au commandant de l’escouade, s’ils voulaient maximiser leurs chances de s'en tirer.
D’abord les survivants. Bon, Trador devait admettre qu’ils portaient mal leurs noms, étant donné qu’ils étaient morts. Les restes de ceux qui s’étaient opposés à sa décision. Le capitaine n’avait pas cillé lorsqu’il les avait abattus. Il avait vu trop de cadavres pour s’émouvoir du trépas d’une poignée de couards et de traîtres.
Ils disposèrent les corps dans le vaisseau. Un à l’entrée du sas. L’autre à l’infirmerie et le troisième au poste de pilotage. Dunrek se chargea de les mutiler de manière à simuler une violente attaque, mais également pour que l’identification soit moins aisée.
Au tour des bêtes très étranges maintenant. De fauves de Poosh. De charmantes créatures ressemblant à un croisement entre un tigre et un alligator, et possédant les aptitudes au camouflage d’un caméléon. Ces choses étaient assez rares, elles avaient coûté à Trador les yeux de la tête au marché noir. On les trouvait surtout à l’état sauvage dans les grottes sur les lunes et les astéroïdes comme le caillou où le capitaine avait fait s’écraser son vaisseau. Elles étaient en outre réputées pour aimer attaquer les proies affaiblies, comme les survivants d’un crash, par exemple.
Dunrek disposa quelques cadavres de fauves dans les couloirs, pour donner l’illusion d’un affrontement. Trois autres bestioles étaient prisonnières dans l’une des cabines. Quand ils partiraient une commande libérerait ces créatures qui erreraient alors dans les coursives, causant un peu plus de dégâts.
D’ailleurs, à ce propos, un petit incendie serait du meilleur effet. Certes, l’IA de l’ordinateur de bord se chargerait de l’éteindre avant que les dommages ne soient trop importants, mais quand bien même. Dunrek et Trador s’attelèrent à cette tâche.
Le capitaine regarda un instant danser les flammes. Des images de la guerre s’imposèrent à lui. Batailles en plein espace, vaisseaux réduits en miettes, mais aussi raids sur les populations. Pillages, viols, meurtres, et puis tout brûler. Trador et ses hommes avaient commis des atrocités au nom du glorieux empire Terrien. Aujourd’hui, ils n’en pouvaient plus, et c’était pour cette raison qu’ils avaient décidé de déserter. Dunrek lui tapa sur l’épaule, le ramenant à la réalité.
— Il faut y aller.
Trador acquiesça. Lui et son second remontèrent les coursives du vaisseau jusqu’au sas. Le silence frappa le capitaine. L’équipage, du moins ceux d’accord avec le plan, avait déjà quitté la frégate par les modules de secours. Les autres avaient été balancés dans le vide, sauf les trois dont lui et Dunrek avaient besoin pour leur mise en scène. Il n’avait aucun remords, seule sa survie et celle de ses fidèles compagnons comptait.
Trador et Dunrek récupérèrent leurs combinaisons dans le sas et s’équipèrent, avant d'abandonner le « Verdier ». L’immensité de l’espace et les étoiles frappèrent le capitaine, comme à chaque fois qu’il faisait une sortie. Mais il ne perdit pas de temps à admirer le paysage. Les ténèbres de la grotte les attendaient. Ils y avaient caché un petit vaisseau pour pouvoir s’enfuir, une épave achetée une bouchée de pain à des contrebandiers, retapée en secret et dissimulée sur cet astéroïde. Cette coquille de noix ne payait pas de mine, mais elle avait un gros avantage, celui d’être un vaisseau furtif. De cette manière, quand le commandant de leur escadre découvrirait le « Verdier », il se dirait que tout l’équipage avait péri au cours du crash. Trador et Dunrek seraient alors loin, tout comme les autres hommes, partis avec la navette de secours.
Trador se retourna et pressa le bouton d'un petit boitier. Elle libéra les fauves et fit exploser l’arrière du vaisseau, là où se trouvaient les modules de survie, dissimulant ainsi leurs traces. Le capitaine adressa une courte prière à tous les dieux de la galaxie pour que le plan fonctionne, car le commandant avait une manière très particulière de traiter les déserteurs.
— Allons-y, déclara-t-il à Dunrek.
Ils s’enfoncèrent dans les profondeurs de la grotte, soucieux de mettre le plus de distance entre eux et les forces de l’empire terrien.


Le commandant attendait dans son vaisseau, le regard rivé sur l’écran qui lui retransmettait en direct des images de l’épave du « Verdier ». La figure impassible, son impatience n’était trahie que par le tapotement nerveux de ses doigts sur l’accoudoir. L’un des moniteurs s’alluma, laissant apparaître le visage d’un de ses subalternes.
— Commandant, on dirait qu’ils se soient écrasés sur cet astéroïde et qu’ils aient été attaqués par les fauves de Poosh.
— Des survivants ?
— Aucun, monsieur, les navettes ont été détruites par une explosion et le feu a ravagé une partie de l’intérieur. Nous avons dû abattre les bêtes, visiblement, ils ont massacré l'équipage.
Le commandant esquissa un sourire froid.
— Il semblerait, ou bien c’est ce qu’ils ont voulu nous faire croire, déclara-t-il.
— Monsieur, je ne comprends pas et…
— C’est pour cette raison que vous n’êtes que caporal et moi commandant. Faites revenir tous les hommes à bord. Ces fuyards ne doivent pas être loin.
Les imbéciles. Ils avaient pensé le berner avec cette ridicule mise en scène… Mais ils ne perdaient rien pour attendre. Un rictus cruel étira les lèvres du commandant. La chasse aux déserteurs pouvait commencer.

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Héros Légendaire
Iron


Masculin Nombre de messages : 1513
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeDim 2 Juin 2013 - 12:40

Texte 4

- Commandant ! Commandant… ! Commandant ? Vous me recevez ? Je… commandant ? Je ne vois reçois pas. Je ne sais pas où nous avons atterri… c’est un vrai merdier par ici ! Je ne reconnais rien et les cartes sont inaccessibles… Il y a… nous sommes trois survivants et nous avons trouvé un promontoire de roche devant une grotte. Je… je suis blessé à la jambe mais je crois que je peux marcher. Argh… je crois que nous allons devoir descendre dans cette fichue grotte, mais… c’est quoi ce truc ignoble ? Je dois vous laisser mon commandant, il y a des bêtes très étranges qui nous observent...


C’est parti. Seuls contre tous. Nous ne recevrons plus d’aide de qui que soit. Nous sommes seuls, livrés à nous-mêmes. Chacun pour soi ? Non. Dieu pour nous (s’il est dans un bon jour).

Lynda. Son visage transite dans mon champ visuel. Mais qu’est-ce qu’elle fout là ? Va-t-en, chérie. C’est pas le moment.

La première bestiole. Débarque. Elle se jette d’un rocher en contrebas sur le promontoire où nous sommes. Rafale de balles dans son tronche. Mon pote Richard a visé juste.

Mon pote, Richard. Il n’y a plus de commandant, de capitaine, de sous-officier. Plus de grade, de hiérarchie, de discipline. Dans la pure survie, le communisme advient. Un rêve se réalise. I’ve got your back, and you’ve got mine. Ouais.

Boum-boum-bim-badabam. Il y a quelque chose de comique, exutoire, dans la mélodie des chargeurs qui se dévident en chœur. La mélodie ? Non. Le rythme. Symphonie numéro ultime pour orchestre de percussions.

Les bestioles. Se jettent les unes après les autres, à l’assaut. Elles grimpent, grimpent, grimpent en notre direction, et nous les repoussons (avec succès). Cela fait des fioritures et des arcs-en-ciel, un feu d’artifice extravagant que nous n’avons pas le temps de contempler. Images qui se déposent sur notre rétine. Nous les contemplerons au paradis – ou en enfer.

J’étudie en micro-secondes l’anatomie interne des bestioles. Hmm… oui. Elles ont bien des intestins, des poumons, un cœur. Je m’en bats la race. Et j’abats leur race. Va savoir ce qu’il leur passe par le cerveau, à ces choses. Peut-être des idées lumineuses. Très lumineuses. Eclipses de soleil qui marquent l’instant très décisif, la fin des temps et des douleurs. Mais je m’en fous.

Son cœur bat encore, à ce truc. La preuve : il pompe tout ce sang qui nous inonde, gerbes flamboyantes qui jaillissent au rythme du boum-boum ralentissant (je ne parle pas de nos armes, voyons, qu’est-ce que vous croyez). Peut-être. Peut-être que ce machin (le cœur) est capable de sentiments après tout, chez eux comme chez nous. Peut-être que ça lui fait comme un pincement, qui n’est pas seulement la perforation du 9 millimètres, mais le regret – indicible –, l’amertume – incroyable –, de savoir qu’il ne reverra plus jamais les siens. Pauvre petit. Sale con.

Lynda. Je t’avais dit d’aller voir ailleurs, chérie, c’est pas un lieu pour les bonnes femmes ! Tu me dis : « Je sais ». Avec un battement de cils. Sensuel. Je crois que je bande. Je ne sais pas si c’est l’adrénaline du combat qui me fait bander, et du coup penser à toi. Ou l’inverse. Je pense à toi pour bander, me donner du courage.

Je veux vivre. Bim-bim-boum-badabam.

Quelle déception, l’éternel écart. Le creux insurmontable entre l’intention (je veux vivre) et la réalisation instrumentale (appuyer sur la gâchette).

Lynda. Je te veux. Je veux vivre pour t’avoir. Pourtant je sais que, si je rentre, tu m’énerveras très vite avec ton boudin. Boudin du cul, boudin du cœur, boudin de l’âme. J’aurais envie de te mettre des baffes. Mais l’illusion. L’illusion. Se dire que peut-être, un jour, la transfiguration. Tu cesseras te traîner ta graisse comme un boulet, ton fatalisme comme un fardeau, et ta connerie comme un putain d’étendard. D’un coup.

Le miracle est peut-être possible.

Je me bats pour l’illusion. Et eux, pour quoi se battent-ils, ces cons ? Dieu qu’ils sont moches. Lynda. Tu es belle.

Boum-boum-bam-badabim. Mais je rêvasse ou quoi ? Le chant du 9 millimètres me rappelle au réel. Ils sont de plus en plus nombreux, ils affluent de toutes parts, on ne peut pas les compter. Saloperie de criquets.

La particularité du criquet, c’est sa nullité. Son insignifiance. Mais ils n’ont pas de sang (enfin, je crois). Eux. Ce sont des poches, des outres. Quand tu tires dedans avec ton fusil à pompe, c’est un ballon à eau, ludique, ça fait shplouf et ça gicle un peu partout. Inonde. Immonde… Il pleut, il pleut, bergère.

Lynda. Je t’ai rencontrée sous la pluie. Pluie de sang. Capitaine, on est à court de munitions.

La marée déferle. Premier baiser. On était à bord d’un chalutier, pour voir je-ne-sais-quelle île. Je m’en foutais. Déjà. Tout ce que je voulais, c’était mettre une 9 millimètres dans ta plaie future.

Le sang. Le sang. Le sang. Gicle de partout. Rouge aux entournures, orange quand il fait des éclaboussures fines, noir quand il sèche. Déjà. Il y a comme des croûtes un peu partout, ça coagule à une vitesse, c’est dégueulasse. Les douilles toutes chaudes tombent par terre, elles réchauffent le sang déjà coagulé, ça fond à nouveau et ça se remet à grouiller. Comme eux là-bas.

En face.

Mon pote Richard. Je le vois. Il a comme les pieds pris dans leur sang, à ces sales cons, qui déferlent par milliers face à nos munitions. C’est une plaque recouvrant le sol, hémoglobine séchée, comme un gros caca puant et mélasse. Il ne peut plus bouger. Il va mourir.

Et moi aussi.

Comment se dépêtrer de la mort qui nous attend ? On ne peut pas. Alors on fait bonne figure. Ce qui veut dire : 9 millimètres. Et encore. Et encore. Je vais vous fumer jusqu’à la dernière cartouche. Bâtards. Sales cons.

Lynda. Parfois, tu es tellement molle que tu en deviens boudin. Tu ressembles à la merde que j’ai aux pieds actuellement, du sang séché et coagulé, tout noir. Dégueulasse. Mais je t’aime quand même.

Je t’aime.

Il paraît que sur le fumier poussent les plus jolies roses. Toute ma vie j’y aurais cru. J’ai attendu que de ta merde sorte un amour. Et je suis toujours là, 9 millimètres face au sang.

Dis-moi, Lynda. Quelle fleur poussera sur mes restes ?

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Héros Légendaire
Iron


Masculin Nombre de messages : 1513
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeDim 2 Juin 2013 - 12:42

C'est parti Smile

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Elann
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
Elann


Masculin Nombre de messages : 770
Age : 26
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/06/2012

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeDim 2 Juin 2013 - 18:17

Ai voté. En bon citoyen que je suis... Very Happy

Texte 1: Celui pour lequel j'ai voté. Parce qu'il était cool et rigolo. Et puis même si le registre dénote, la transition est bien faite avec la phrase initiale.

Texte 2: Là, la transition est moins naturelle. Le sujet plus classique aussi, j'ai moins aimé.

Texte 3: Décidément, vous étiez inspirés pour en faire des déserteurs ^^. Il y a un petit message derrière ce texte et il est bien écrit. La fin est presque trop attendue.

Texte 4: Celui pour lequel j'aurais voté mais je n'ai vraiment pas aimé la façon dont il parle parfois de Lynda, surtout vers la fin. Je crois que je comprends le pourquoi mais ça a du mal à passer. Le rythme est extra par contre, je l'ai trouvé très bien ciselé avec ces alternances présent / souvenirs. Ce genre de phrase, par exemple: "Lynda. Son visage transite dans mon champ visuel. Mais qu’est-ce qu’elle fout là ? Va-t-en, chérie. C’est pas le moment." est vraiment trop cool.

_________________
Je suis né pour te  connaître, pour te nommer, liberté.  Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeDim 2 Juin 2013 - 19:01

J'ai juste adoré le 4 ! cheers

Tout à fait mon genre de truc ^^ Vraiment bien écris.
Bon les autres aussi hein, mais là, j'ai un coup de cœur !

J'aime pas mal le 1 aussi tout de même.
Bravo à tous en tout cas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeDim 2 Juin 2013 - 19:22

J'ai adoré le premier.
J'ai trouvé que les phrases du deuxième étaient un peu trop longues et le choix du temps pas forcément judicieux.
Pas mal le 3 mais j'ai pas trouvé crédible que le commandant comprenne le truc, au début j'ai cru qu'il voyait en temps réel, donc ça serait passé mais là... J'aimais bien le coup des déserteurs quand même.
Et le 4, je crois que c'est juste du goût ou le fait que je sois une fille mais j'ai beaucoup de mal à m'identifier au personnage XD
J'ai voté pour le 1 donc !
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
Morrigan


Féminin Nombre de messages : 3518
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeDim 2 Juin 2013 - 21:03

Texte 3 pour ma part.

Le 1 est bon, très amusant, mais même si j'aime l'absurde en général, j'ai trouvé que c'était vraiment trop invraisemblable comme situation.

Le texte 2 manque encore de travail sur le fond mais surtout la forme.

Le 3 est bon, très propre, bien posé. La fin est un peu prévisible, mais il reste extrêmement agréable à lire.

Le 4... désolée pour l'auteur, mais c'est le genre de style très déconstruit avec lequel j'ai beaucoup de mal. Je n'ai pas accroché.
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeDim 2 Juin 2013 - 21:38

Texte 3 pour moi, même si j'aimais bien le 1 aussi, effectivement, les déserteurs sont à la mode dans ce concours ^^

L'idée du 2 est intéressante, mais la forme aurait besoin d'un peu de travail.

Quant au texte 4, désolée, je n'ai même pas réussi à le lire en entier, surtout à cause du vocabulaire cru et de la déconstruction du texte, j'ai décroché avant la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeLun 3 Juin 2013 - 11:05

Eh bien moi j'ai voté pour le 4!
J'ai adoré le style "déconstruit" justement, j'ai trouvé que c'était très bien fait : le fond était aussi original que la forme et j'ai trouvé que c'était un vrai plaisir à lire. Même si on ne s'identifie pas forcément au personnage, on a pas trop de mal à imaginer l'énergumène.
J'ai trouvé le premier très drôle et les jeux de mots bien trouvé, j'ai juste regretté que ça se cantonne au dialogue, ça m'a un peu embrouillé.
Le trois est irréprochable sur la forme, et sur le fond il respecte tous les codes, mais je n'ai pas aimé la chute. Elle ne m'a apporté aucune surprise, alors que l'idée de base était originale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeLun 3 Juin 2013 - 15:26

J'ai voté pour le 4, j'ai particulièrement aimé le style déconstruit et un peu aléatoire des pensées du personnage, ça m'a botté !

J'ai pas vraiment accroché sur le 1 en revanche le 3 était bien construit et intéressant, j'ai d'ailleurs hésité entre celui-là et le 4
Revenir en haut Aller en bas
sombrefeline
Héros Légendaire
sombrefeline


Féminin Nombre de messages : 2284
Age : 35
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeMar 4 Juin 2013 - 13:46

A voté ! Texte 1 qui m'a vraiment plu

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeMar 4 Juin 2013 - 19:47

Le 4, pour le style.
Mais j'adore aussi le 1, surtout : "- Va falloir qu'un de nous s'fasse arracher un bras. Question de vraisemblance : la guerre c'est pas pour les tapettes'"

Ils sont tous très bien écrits, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeMar 4 Juin 2013 - 21:15

Le 3 pour moi. Très bien écrit, style plaisant, idée pas mal mais chute prévisible (seul petit point noir sur le tableau).
Le 4 et le 1 sont pas mal du tout aussi bien que le vocabulaire cru du 4 m'ait dérouté au début. le 1 est court mais bon, ce qui m'a fait pencher pour le 3 par rapport au 1 est simplement la limitation du 1 à un simple dialogue, des descriptions de la bataille au loin aurait été de bon aloi.
Le 2 est celui qui m'a le moins plus, malheureusement. Les temps ne sont pas toujours biens choisis et j'ai eu du mal à lire jusqu'à la fin. Néanmoins l'idée d'ennemis bactérien géant est pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
sombrefeline
Héros Légendaire
sombrefeline


Féminin Nombre de messages : 2284
Age : 35
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeSam 8 Juin 2013 - 9:57

Allez, allez, on ne fait pas les timides, on vient voter !

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeSam 8 Juin 2013 - 10:01

Il faut départager les ex aequos !
au boulot les AEcitoyens !
Revenir en haut Aller en bas
sombrefeline
Héros Légendaire
sombrefeline


Féminin Nombre de messages : 2284
Age : 35
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeJeu 13 Juin 2013 - 10:49

Allez, plus que quelques jours pour venir voter

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Héros Légendaire
Iron


Masculin Nombre de messages : 1513
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 9:06

Fin des votes demain ::rolling::

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Rima68
modératrice
Rima68


Féminin Nombre de messages : 2233
Age : 27
Localisation : Alsace qui a dû migrer vers Paris
Date d'inscription : 16/01/2010

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 13:15

A voté ^^
Le 1 est celui qui m'a vraiment plus, vraiment sympa Smile

_________________
"'I wish I had a hundred years' she said very quietly. 'A hundred years I could give to you.'" Patrick NESS A monster calls

https://mescarnetsdecrivain.wordpress.com

Moi, Rima, chatte pottée je fais régner l'ordre sur ce forum, tremblez floodeurs et trolls ! Je veille au grain !
duel

modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
Morrigan


Féminin Nombre de messages : 3518
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 13:19

Ah ben c'est malin : avant y avait un vainqueur, maintenant on a égalité geek
Comment on les départage, hein ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Rima68
modératrice
Rima68


Féminin Nombre de messages : 2233
Age : 27
Localisation : Alsace qui a dû migrer vers Paris
Date d'inscription : 16/01/2010

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 13:21

Pour une fois que je viens voter on me le reproche Razz

Je sais ! On n'a qu'à leur donner une épée et on les laisse se battre... ou alors on les affame et on les enferme dans un cage en attendant que l'un tue l'autre... Ou bien on les mets dans la salle de torture jusqu'à ce qu'un des deux déclare forfait... devil2

_________________
"'I wish I had a hundred years' she said very quietly. 'A hundred years I could give to you.'" Patrick NESS A monster calls

https://mescarnetsdecrivain.wordpress.com

Moi, Rima, chatte pottée je fais régner l'ordre sur ce forum, tremblez floodeurs et trolls ! Je veille au grain !
duel

modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
Morrigan


Féminin Nombre de messages : 3518
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 13:35

Si on donne une épée, je crois savoir qui est-ce qui gagne Rolling Eyes ^^
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 14:25

On revote non ? entre les deux textes égaux ? ^^

Si oui je revote n°1 Cool
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 14:26

Oui, il est clair que ça serait mal barré pour l'auteur du texte 1 : il n'a pas fait d'escrime ni de stage gladiateur lui. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 16:50

Bon, lançons un appel général, que tous les membres qui n'ont pas encore voté viennent le faire pour départager les concurrents (et si nous avons juste 2 votes de plus pour le texte 4, ça fera 3 ex aequo ^^)

Petit rappel, aucune condition pour voter, tous les nouveaux membres peuvent le faire aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





 Concours SF : les votes   Empty
MessageSujet: Re: Concours SF : les votes     Concours SF : les votes   Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours SF : les votes
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Concours :: Les non-AEfficiels :: non-AEfficiels terminés-
Sauter vers: