Atelier d'écriture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

 

 Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Rima68
modératrice
Rima68


Féminin Nombre de messages : 2233
Age : 27
Localisation : Alsace qui a dû migrer vers Paris
Date d'inscription : 16/01/2010

Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Empty
MessageSujet: Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin   Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Icon_minitimeLun 20 Jan 2014 - 22:50

Je ne savais pas trop où mettre ce post (oui pour un modo ça fait pas crédible, m'enfin, on est aussi des humains faillibles (ou pas) ^^)

Je pense que je me suis posée cette question avec les innombrables prequel qu'on voit aujourd'hui que ce soit sous forme de film ou de série télé. Je sais qu'on est avant tout des écrivains, mais disons que la scénaristique fait aussi partit de notre boulot, donc je me suis dit "pourquoi pas en parler ici".

Je me disais que dans un sens il faut avoir un certain talent pour faire tenir en haleine des gens sur une histoire dont on connait les clefs de l'intrigue. Prenez Star Wars, on savait tous que Anakin finirait en Dark Vador (sauf les plus jeunes qui n'ont pas vus les premiers), et ça a tenu en haleine des millions de personnes (on ne va pas discuter de la qualité des films de la prélogie, merci ce n'est pas le sujet ^^). De même pour la série Smallville qui raconte l'adolescence de Superman. On savait tous que Clark va devenir Superman (à moins d'avoir été coupé du monde pendant 70 ans), qu'il ne se mariera jamais avec Lana ou Chloé et que Lex serait son pire ennemi. Et pourtant on les a regardés, ou du moins en partie.

La question dans ce genre de films ou série (voire roman, mais je n'en ai pas à l'esprit) ce n'est plus "quoi", mais comment. Comment Anakin va devenir une machine sans coeur, comment le Clark un peu idiot va devenir le plus puissant des super-héros.
Bien sûr il y a un plaisir aussi de la part des gens qui aiment ce type de personnage de voir ce genre de films/série, mais pour cette dernière ils ont fait dix saisons, c'est que ça a plut, même si ça s'est essoufflé à un moment.

Et on constate aussi une demande de la part de fans. J'ai traîné sur des sites et forums de fan de Harry Potter à un moment, la plupart des gens réclament à Rowling un prequel sur l'époque des parents de Harry.

Je me demande comment captiver l'attention des lecteurs sur le "comment" et non plus sur le "quoi". On ne peut pas, quand on créé un personnage, toujours raconter son enfance, soit par manque de temps, soit par manque d'inspiration au moment voulu. On sait certaines choses, parfois ça se construit aussi en route, mais globalement on se focalise sur le "quoi" et le "qui". Qu'est-ce qu'il va se passer, qui est-ce qui a commis le meurtre.
Pourquoi en venir après au "comment en est-on arrivé là", ou au "comment c'était avant"
Comment susciter la curiosité alors que le lecteur sait presque tout (ou du moins connait le fin mot de l'histoire) ?

_________________
"'I wish I had a hundred years' she said very quietly. 'A hundred years I could give to you.'" Patrick NESS A monster calls

https://mescarnetsdecrivain.wordpress.com

Moi, Rima, chatte pottée je fais régner l'ordre sur ce forum, tremblez floodeurs et trolls ! Je veille au grain !
duel

modérateur
Revenir en haut Aller en bas
sombrefeline
Héros Légendaire
sombrefeline


Féminin Nombre de messages : 2284
Age : 36
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Empty
MessageSujet: Re: Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin   Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Icon_minitimeMar 21 Jan 2014 - 7:17

Hum, une question intéressante... Je pense que pour susciter la curiosité du lecteur sur quelque chose qu'il connait déjà, il faut se demander justement ce qu'il ne sait pas et travailler là-dessus.
Pour Star Wars, on savait qu'Anakin passait du côté obscur de la force, mais on ne savait pas comment, tout comme on ignorait l'identité de la mère de Luke et Leïa, les circonstances de sa mort, ou comment Darth Vador avait fini dans cette armure.

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Empty
MessageSujet: Re: Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin   Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Icon_minitimeMar 21 Jan 2014 - 8:59

Quoi, je peux même pas venir descendre la prélogie dans ce sujet... pas drôle.

Je penses déjà que considérer smallville dans le cadre d'une préquelle n'est pas bon. Cette série n'est pas vraiment censé s'inscrire dans la continuité des différents comics book (hormis ceux fait en produit dérivé de la série bien évidemment). Il faut voir ça plutôt comme une réalité alternative à la ligne temporelle classique des aventures de Superman. Un procédé très commun dans les comics book et qui s'applique aussi à tous les films existants. Je suis sur d'ailleurs que beaucoup de personnes n'auraient même pas fait le rapprochement avec Superman si on ne leurs avait pas dit.

Pour les raisons de faire une préquelle, j'en vois déjà deux : répondre à un besoin d'explication de la part des lecteurs et leurs envies de revenir dans un monde qu'ils adorent. et un risque monétaire moindre pour les éditeurs.

Quand à comment, c'est une bonne question. Je penses qu'il faut justement qu'il y ai encore des questions et des zones d'ombres pour que la préquelle soit utile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Empty
MessageSujet: Re: Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin   Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Icon_minitimeMar 21 Jan 2014 - 14:26

En plus d'appuyer ce qu'on dit les VDD, je dirais que ça peut aussi être l'occasion de revenir sur certains personnages qu'on a pas vu se développer, et d'expliquer comment ils ont évolué, de quoi ils sont partis pour arriver à ce qu'on connait par la suite. Imaginons que tu racontes l'histoire d'un héros de fantasy qui part en quête pour sauver le monde sous la tutelle d'un mentor très sage : dans la préquelle, en plus de montrer dans le détail pourquoi le monde a besoin d'être sauvé, tu peux montrer comment le mentor est devenu très sage.
On en revient au principe des fans : ce qu'ils veulent, c'est apprendre à connaitre encore mieux les personnages qu'ils ont aimés, et ce ne sont pas toujours ceux sur lesquelles l'auteur s'est concentré à la base.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Empty
MessageSujet: Re: Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin   Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Icon_minitimeMar 21 Jan 2014 - 22:35

C'est la logique dans laquelle, personnellement, je suis dans ma série de romans "la septième prophétie" : le premier roman (qui est en deux tomes maintenant), est suivi d'un autre qui continuera l'histoire de 5 à 20 ans plus tard, puis d'un dernier qui sera une préquelle et reviendra justement sur les origines de l'histoire et de certains personnages.
La préquelle permettra effectivement de répondre à certaines questions qui n'auront pas été résolues ; de plus, l'identité réelle de l'héroïne est occultée pendant les deux premiers tomes, du coup on sait très peu de choses sur elles et ses origines, et j'ai envie de les résoudre en reprenant l'histoire du début dans un nouveau volume.

C'est vrai que l'enjeu d'une préquelle est de maintenir l'intérêt du lecteur alors qu'il connaît déjà la fin de l'histoire, et elle permet aussi de retrouver des personnages auxquels on a pu s'attacher au cours de la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Empty
MessageSujet: Re: Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin   Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Icon_minitimeSam 1 Mar 2014 - 3:52

Très bonne question.
En fait dans la construction de mon projet, j'attache un intérêt tout particulier à la question: pourquoi mes personnages en sont là aujourd'hui. C'est très important selon moi de savoir pourquoi ils agissent comme ça aujourd'hui, quels sont les éléments du passé, l'expérience et le vécu de chaque protagoniste qui fait qu'aujourd'hui ils sont ce qu'ils sont. Ça permet d'autant plus de travailler les personnages en profondeur, leur donner du relief, une certaine réalité. Et je pense que plus le personnage est réaliste, plus le lecteur à la possibilité d'établir des liens de comparaison entre lui même et son/ses héros préférés et par conséquent éprouver un certain attachement. Parce qu'ils fascinent ou parce qu'ils nous ressemblent, qu'ils appartiennent au même monde que nous.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Empty
MessageSujet: Re: Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin   Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecrire un histoire dont tout le monde connait la fin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MU] Tout va bien, The Kids Are All Right [DVDRiP]
» Tout sur Slayers Hentaï (ou presque)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Problèmes d'écriture-
Sauter vers: