Atelier d'écriture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 concours n°50 - votes

Aller en bas 
4 participants

Quel text préférez-vous ?
Texte n°1
concours n°50 - votes Vote_lcap6%concours n°50 - votes Vote_rcap
 6% [ 1 ]
Texte n°2
concours n°50 - votes Vote_lcap81%concours n°50 - votes Vote_rcap
 81% [ 13 ]
Texte n°3
concours n°50 - votes Vote_lcap13%concours n°50 - votes Vote_rcap
 13% [ 2 ]
Total des votes : 16
 

AuteurMessage
Niko
Héros Légendaire
Niko


Masculin Nombre de messages : 2812
Age : 34
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 3 Aoû 2014 - 10:34

Bravo à nos trois participants pour leurs textes !
Les votes sont ouverts jusqu'au 10 août 20h.

Texte n°1 :

Le cancre est là dans vos maisons



Chez moi dans vos jardins je suis une pustule,
Ridicule, minuscule, qui sais semer l'effroi.
Vos pieds souvent me cherchent, s'abattent et me bousculent,
M'écrasent et m'aplatissent presque à chaque fois.

Mon aspect vous répugne, taquine le dégoût.
Mes dégâts néanmoins sont moindres que ceux qu'un poux.
Cimetière à ciel ouvert, des crêpes sur vos terrasses,
je vous terrorise, ou pire vous agace.

Mais n'ayez crainte, je suis inoffensif,
creusant le bois, malodorant, c'est un poncif.
Misérable cancrelat, je vous fiche le cafard,  
partout maison, terre, sable ou eau, me voilà véritable star.

Tantôt ravet des antillais, tantôt coquerelle jamais sauterelle,
à la vue des guêpes je m'affole, ni une ni deux je fuis.
Je fus un jour votre médecin ; je suis céans votre ennemi,
Insecte je suis bien sûr, mais savez-vous lequel ?

On me déchiquette, on me broie,
Quelle injustice, l'innocence est ma voie.
L'homme est ainsi, ne pense bien qu'à soi,
mais croyez-le, pour moi, eh bien c'est pas la joie.  

Bas les pattes, vous me dites,
je suis une blatte, et émérite.

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Héros Légendaire
Niko


Masculin Nombre de messages : 2812
Age : 34
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 3 Aoû 2014 - 10:36

Texte n°2 :

La salle était pleine. De bruit, de gens, d’une atmosphère lourde et pesante. Et tout ces types avec leurs ailes dans le dos, ça ne mettait pas en confiance. Sobrement, en grandes lettres noires était indiqué PURGATOIR. Les humains en faisaient tout un plat mystique et théologique, mais l’administration est la même partout, dans le monde des Hommes comme dans celui des morts. Avec ses bâtiments froids et impersonnels.
Et pour être mort, il l’était, Max. Tout ça pour un petit viol de rien du tout. Bon d’accord. Il l’avait tué après. Mais quand même. On était en Amérique, merde. Si l’Oncle Sam lui-même ne fermait plus les yeux quand les quinquagénaires se faisaient plaisir…
Une main légère sur son épaule. Comme une caresse à peine perceptible.

-Allez Max, il est temps. Vous êtes prêt ?

On l’avait affublé de son Ange Gardien, ou AG comme ils disaient ici, soit disant que tout les humains sont chapeautés par ces cons ailés dès leur naissance.

-Mouais. C’est vous le taulier, j’vous suis.

Tronche de premier de la classe. Impeccable dans son costume trois pièces. La mode, faut croire, suit son cours sur la Terre comme au Ciel. Un plouc emplumé, rien de plus. Ca fait le beau et ça joue la compassion. Minable.

-Silence dans la salle. L’audience est ouverte. La parole est à la défense.

Et voilà que ça recommençait. Pitié. La justice des Hommes était déjà barbante au possible, si même dans la mort on pouvait pas lui foutre la paix…
Et le procès se déroulait, élément à charge, à décharge, preuve, témoignage... Max sentait les regards inquisiteurs, jauger, sous peser son âme, comme les Egyptiens l’avait déjà prédit dans leur mythologie. La sienne il le savait devait être plus noir que l’ébène.

-Hein ?

Regard désapprobateur du grand manitou qui l’observait. Sans doute une question qu’on lui a posé et qu’il n’a pas relevé.

-Je disais, avait vous quelque chose à ajouter aux déclarations de votre AG ? Ressentez-vous un quelconque remord ?

Silence dans la salle. Les mots franchissaient laborieusement son encéphale mort pour prendre sens.

-Euh. Ouais ouais. J’me repent, c’était pas cool.

Sans même le regarder, il sentait son AG le fusiller du regard alors qu’il venait de torpiller consciencieusement tout le travail de ce dernier. Dans le fond, il s’en foutait. L’enfer pouvait pas être pire que ce qu’il avait déjà connu.

-La défense demande une suspension d’audience

Tentative désespérée pour gagner du temps analysa Max. Ca sentait pas bon pour lui.

-Accordé, la séance reprend dans 30 minutes.

La salle se remplit soudain de brouhaha. Max observait placidement la salle, le regard éteint. Après tout, la mort s’était qu’un prolongement de la fin. Comme si la vie au final, c’était que les préliminaires au Grand Voyage.

-Bordel, à quoi vous jouez ?

Voilà que l’AG s’excitait. Ca lui rappelait son avocat, à l’époque où il avait encore une enveloppe charnelle. D’ailleurs Il commençait à lui briser les bonbons menus. Comme son avocat savait si bien le faire justement. Z’avaient beaucoup de point commun tout les deux.

-Je ne joue pas, patron. Je suis fatigué de toutes ces conneries.

L’Ange agitait ses ailes d’agacement.

-Mais quelles conneries ? Je suis là pour vous défendre, je suis dans votre camp. Arrêtez de massacrer ma plaidoirie. A quoi ça vous avance ? Je suis là pour sauver votre petit cul de coupable, alors tenez-vous à carreau, à défaut de me soutenir.
Là, il voyait soudain rouge, Max. Marre de cette hypocrisie généralisée, marre de la bienséance…

-Ah, parce que c’est pas de la connerie peut être ? Vous me croyez innocent ? Vous ne vous êtes même pas posé la question. Vous n’avez même pas cherché à comprendre. Je ne suis qu’une statistique de plus, hein, petite merde ailée ? Je ne suis rien de plus qu’un pauvre débile à défendre pour vous pas vrai ? Tout ce que vous voulez, vous autre, c’est le prestige. La gloire. La reconnaissance. Vous me faites marrer… Vous ne savez pas qui sont les gens que vous défendez. Vous vous en foutez, parce que la justice pour vous, c’est qu’une vieille catin aux mamelles d’or à laquelle vous vous accrochez avidement, histoire de pas crever de soif.

Là, il l’avait scotché, le séraphin. Il ressemblait comiquement à un poisson hors de l’eau, avec ses grands yeux ronds et sa bouche qui s’ouvrait et se refermait. Max repris rageusement.

-Votre mascarade, on va la jouer jusqu’au bout. Mais n’attendez pas à ce que je me défroque pour sauver mon cul et glorifier le vôtre.

Toujours la même effervescence dans la salle. Toujours les mêmes regards posés sur lui. Il se demandait combien de temps durerait encore le spectacle. Il espérait seulement que l’enfer serait pas trop chaud. Il préférait le froid, et il attrapait facilement des rougeurs lors des fortes chaleurs.
L’Archange, le type chargé de le juger, était revenu. Il semblait embarrassé, et discutait avec ferveurs avec ses collègues.
Doucement, le silence revint dans la salle. Replaçant sur son nez ses lunettes cerclées d’or, l’Archange prit alors la parole.

-Au vu des éléments du dossier et de l’affaire qui nous est présenté, un témoin de dernière minute a souhaité s’exprimer.

Du fond de la salle, les grandes portes en marbre s’ouvrir pour laisser s’échapper des volutes de brume. On devinait la silhouette de quelqu’un, de l’autre côté, et à mesure que cette silhouette avançait, elle se précisait, se découpait et se rétrécissait d’autant, pour laisser finalement place à une petite fille, toute intimidée par la salle qui observait un silence de plomb. Non. C’était pas possible. Ca ne pouvait pas être. Mais ces yeux, qui étaient les siens, ces fossettes, hérités de sa mère ne trompaient pas. Sans même qu’il s’en rendit compte, les larmes se déversaient silencieusement des yeux écarquillés de l’accusé.

-Mon papa ne ferait jamais de mal à personne.

C’était une voix tremblante qui s’élevait au cœur de l’assemblée. Elle avait les reflets de l’innocence que seule la voix des enfants pouvait revêtir. Cette voix, Max ne l’avait plus entendu depuis des années. C’était une voix du passé. Une voix de l’époque où il était encore quelqu’un de bien. Quand il était un homme respectable. Avec un boulot, une femme et une gamine de 6 ans. Qu’est-ce qu’il l’avait aimé cette petite. Cet homme était mort, le jour ou l’accident eu lieu. Il était foutu de l’intérieur quand le corps de son trésor désarticulé lui a été rendu. Et à partir de là, ça a été la dégringolade. Et il n’avait plus jamais été le même.

-Ma chérie… Papa est là… Et il a fait des choses terribles…

Sa voix était droite, assurée, douce et ferme comme devrait l’être celle de tout les pères. Même si son visage était inondé par les larmes. Même si l’espace d’un instant, l’Homme qu’il croyait mort s’était réveiller, un peu, juste assez pour lui faire prendre conscience de l’Horreur qu’il était devenu.

-Ils ont dit que tu étais devenu méchant, mais moi, j’ai pas voulu les croire. Je t’attends depuis tellement longtemps, papa… Moi je voulais leur
dire qui tu étais vraiment, le papa gentil et doux que je connaissais.

Elle s’était tourné vers l’Archange sur ces derniers mots, d’une voix assurée et confiante. Une gêne manifeste soufflait sur l’assistance. L’archange se contenta de réajuster ses lunettes en silence. Puis reprit.

-Petite, des choses mauvaises sont faites par les Hommes depuis toujours. Et c’est dans la nature de l’Homme de changer, toujours. Ton papa a pu être quelqu’un de bien, ça n’excuse pas ce qu’il a fait.

Presque à regret, il fit signe aux gardes de s’avancer pour se saisir de Max.

-Non… Vous n’avez pas le droit… Vous ne pouvez pas me séparer à nouveau d’elle…

Imperturbable, l’Archange repris d’une voix sentencieuse

-Par la justice des Cieux, je vous condamne à l’exil en Enfer. Puisse Satan disposer de votre âme pour l’éternité.

Max hurlait maintenant. Il hurlait, et il devenait fou. Il n’avait pas imaginé une seule seconde la revoir, elle. Il allait tous les crever, il allait s’échapper, la prendre avec elle, et vivre enfin, vivre après toutes ces années de dépravation sur Terre. Mais déjà il tombait, jeté à bout de bras par les gardes dans le vide sidéral jouxtant le Tribunal des Cieux, et il comprit que le véritable Enfer commençait seulement maintenant.

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Héros Légendaire
Niko


Masculin Nombre de messages : 2812
Age : 34
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 3 Aoû 2014 - 10:41

Texte n°3 :

J’ai une belle fourrure noire soyeuse, des moustaches frémissantes, des yeux vert émeraude et des coussinets qui dissimulent des griffes acérées. Je suis un chat. Je suis une enflure finie. Ma maîtresse me loge, me nourrit et me choie, et moi, en retour, je m’emploie à lui pourrir la vie de toutes les manières possibles.
Elle n’a jamais réussi à faire pousser des plantes dans son petit F2, car je boulotte systématiquement tout végétal que je peux trouver. Après avoir bien évidemment répandu la terre du pot sur le tapis, ou s’il s’agit de fleurs, cassé le vase. Bien évidemment, je vais vomir tout ça sur le paillasson, histoire qu’elle ait une petite surprise en rentrant.
Elle a essayé les poissons, sans grand succès comme vous vous en doutez. Ce que j’ai fait de son dernier voile de chine l’a dissuadée d’introduire d’autres êtres vivants sur mon territoire. Mais j’attends toujours avec impatience qu’elle me ramène un cochon d’Inde, histoire de rigoler un peu et de retapisser une partie du séjour.
Je suis également un voleur. Steak, poulet, thon, poisson, tout ce qui se mange, je le dérobe et je vais ensuite le cacher dans un recoin de l’appartement. Ce qui n’est pas comestible pour moi, je le recouvre de poils, ou je le lèche. Si je ne peux pas en profiter, personne d’autre ne l’aura.
J’aime aussi mettre de la litière partout, répandre le contenu de ma caisse sur le carrelage. Il m’arrive également de confondre « accidentellement » la baignoire avec ma litière. Ça fait hurler ma maîtresse. Je me cache alors sous le lit en ricanant et si elle cherche à me déloger pour me punir, gare au coup de patte !
Côté sieste et sommeil, je dois dire que je ne suis pas difficile. N’importe quel vêtement propre fait l’affaire. Je m’arrange pour toujours perdre mes poils sur les jupes et les chemisiers de ma maîtresse. Je fais mes griffes sur les fanfreluches en dentelle, le bonheur ! Ma plus grande réussite reste cette fois où j’ai mis la patte sur un petit haut brodé de perles. Elle a retrouvé des breloques pendant six mois, éparpillés partout dans l’appartement ! Qu’est-ce que je me suis amusé ! Encore mieux que la fois où j’avais massacré le sapin de Noël : guirlandes déplumées et cadavres de boules au menu.
Quand d’autres humains viennent rentre visite à ma maîtresse, je sors le grand jeu. Petits miaulements plaintifs, ronrons dans les jambes, je me fais adorable. Je roule sur le dos pour me faire caresser. Je viens mendier de la nourriture. Les amis de ma maîtresse m’adorent. Elle enrage de me voir me comporter ainsi, à l’opposé de ce que je lui offre au quotidien.
Mais vous voulez savoir mon secret ? Elle pourrait me punir, me jeter dehors, se débarrasser de moi. Elle pourrait me jeter contre le mur quand je la réveille à quatre heures du matin. Elle n’en fait rien. Elle m’aime, mieux, elle m’adore alors que je ne le mérite pas et que je me sers d’elle d’une manière éhontée. Pourquoi ? Oh, c’est simple, je dispose d’une arme secrète redoutable : je suis mignon.

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 3 Aoû 2014 - 12:58

A voté!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 3 Aoû 2014 - 15:53

A voté
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 3 Aoû 2014 - 17:39

Devoir électoral fait également, bravo aux trois auteurs pour avoir traité ce thème intéressant, mais pas évident Smile

Allez les autres, venez, ne soyez pas timides, ces textes attendent vos voix  bounce 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 3 Aoû 2014 - 21:27

a voté
Revenir en haut Aller en bas
Feher
J'adore ce forum!
Feher


Masculin Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 25/10/2009

concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 3 Aoû 2014 - 23:25

A voté Smile
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
Morrigan


Féminin Nombre de messages : 3518
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeLun 4 Aoû 2014 - 16:48

Bel exercice de style, et je félicite les auteurs qui s'en sont vraiment bien tirés !
Gros coup de cœur pour le deux, les émotions sont très bien retransmises. Le trois est bien amusant aussi, j'ai beaucoup aimé. Moins fan du un, mais c'est le côté poésie, j'y suis vraiment hermétique ^^ Ceci dit, il est pas mal du tout dans son genre.

Bref, a voté, et un grand bravo à tous  study 
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
sombrefeline
Héros Légendaire
sombrefeline


Féminin Nombre de messages : 2284
Age : 35
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeLun 4 Aoû 2014 - 19:05

A voté également Smile

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeLun 4 Aoû 2014 - 19:19

A voté !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeMar 5 Aoû 2014 - 1:13

J'adore vraiment le 1, la poème est top, ça me botte.  Smile 
Le 3 est sympathique aussi, plutôt rigolo, mais de mon point de vue, seul le texte 2 se tient au sujet.
C'est a dire nous faire apprécier  un personnage détestable ( ou du moins nuancé notre haine ^^ )

J'ai détesté ce personnage jusqu'à l'avant dernier paragraphe.   ::baton:: 
Mais bon, j'ai été attendrie à la fin malgré tout ... Et c'est ce qui était demandé alors bien que j'aime le poème, je vote pour le texte 2.
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Héros Légendaire
Niko


Masculin Nombre de messages : 2812
Age : 34
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 10 Aoû 2014 - 8:58

Dernier jour pour venir voter ! Razz 

::crazy::

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Héros Légendaire
Niko


Masculin Nombre de messages : 2812
Age : 34
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 10 Aoû 2014 - 21:58

Verdict du concours du demi-siècle de l'AE.
Le vainqueur est Imparfait avec son texte de Justice Céleste !

Bravo à lui et à nos deux autres concurrents !

::crazy::

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 10 Aoû 2014 - 22:22

Haha merci beaucoup à tout ceux qui ont voté pour moi !! Les deux autres textes n'ont pas démérité, et je les trouves très bon dans leurs genres respectifs !!

Je m'attendais pas à gagner un quelconque concours d'écriture un jour, ça fait plaisir Smile
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
Morrigan


Féminin Nombre de messages : 3518
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeDim 10 Aoû 2014 - 22:24

Félicitations, Imparfait Wink
(maintenant, tu as la lourde tâche de choisir le prochain sujet ^^)
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
sombrefeline
Héros Légendaire
sombrefeline


Féminin Nombre de messages : 2284
Age : 35
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeLun 11 Aoû 2014 - 9:29

Bravo !

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeLun 11 Aoû 2014 - 9:30

Bravo Imparfait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitimeSam 16 Aoû 2014 - 13:35

Félicitations à imparfait (avec un peu de retard ^^).
Je remercie chaudement la personne qui a voté pour mon texte, qui n'est pas moi puisque je n'avais plus de connexion :(
Bref j'avais écrit ce petit poème n°1. Eh oui, je ne suis pas trop fan des cafards.  lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





concours n°50 - votes Empty
MessageSujet: Re: concours n°50 - votes   concours n°50 - votes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
concours n°50 - votes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Concours :: Les AEfficiels :: Archives - concours 1ère génération-
Sauter vers: