Atelier d'écriture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

 

 Sept oeufs, sept destinées.

Aller en bas 
AuteurMessage
eldandil
Hey, soyez cool, je viens de m'inscrire !



Féminin Nombre de messages : 11
Age : 26
Localisation : Entre deux pages d'un livre
Date d'inscription : 19/12/2014

Sept oeufs, sept destinées. Empty
MessageSujet: Sept oeufs, sept destinées.   Sept oeufs, sept destinées. Icon_minitimeMar 20 Jan 2015 - 17:06

Bonjour à tous cheers
Je me suis inscrite il y a quelque jours sur le site "750 mots par jour" pour me motiver à écrire et surtout pour cesser d'effacer chaque nouvelle phrase écrite en me corrigeant encore et encore  affraid  et pour l'instant j'arrive à m'y tenir  Razz  J'ai donc commencé à écrire, suite à une question de ma mère : comment cacher un œuf pendant 1000 ans sans que rien ne lui arrive? Et voila ci-dessous ce que ça a donné. Tout commentaire serra accueillit à bras ouvert car je suis sûr qu'il y a beaucoup à corriger. Je commence par un petit prologue en espérant que cela vous donne envie de lire la suite. Bonne lecture  Wink  

Pour les commentaires c'est par ici


                                                                                                                                       
Prologue
 
         Nous vivons dans un monde dangereux. Les hommes nous traquent pour nous exterminer, tous jusqu'au dernier. Ces êtres primitifs ne nous comprennent pas, ne nous connaissent pas et d'ailleurs n'essaient même pas, car pour eux nous ne sommes que des bêtes sauvages, abjectes. Nous ne sommes pas des monstres ! Pourtant nous pourrions l'être. Ce sont les humains qui nous ont obligés à nous défendre. Alors nous avons contre-attaqué, pour vivre, pour survivre. C'est ainsi que la guerre a commencé, des centaines de milliers de morts dans un camp, moins d'un millier dans l'autre. Vous pourriez croire que le camp ayant subi le moins de morts en est sorti vainqueur, vous vous trompez. Nous avions perdu la guerre, nous n'étions plus que quelques dizaines, entourés par les corps de nos amis, pères ou frères de combats, décimés par la guerre – une poignée de survivants sur le millier constituant notre espèce. Hélas, les hommes dans leur orgueil et leur ambition démesurée n'ont pas voulu signer de trêve. Malgré nos arguments, ils ont préféré tuer notre ambassadeur, qui était également notre vénéré roi. L'ennemi étant trop nombreux pour nous malgré notre puissance, nous avons alors décidé de cacher notre descendance sachant pertinemment que ces bipèdes ignares ne changeraient pas avant des centaines d'années, mais sans certitude qu'ils pourraient évoluer un jour. C'est pourquoi nous avons décidé de jeter un sort sur nos enfants pour qu'ils ne se réveillent pas avant mille ans, puis nous les avons cachés pour qu'aucun de ces meurtriers ne les trouve.
         Nous sommes des dragons et nous allons vous raconter notre histoire.
         L'éclosion a commencée. Les dragons reviennent.


Dernière édition par eldandil le Lun 26 Jan 2015 - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
eldandil
Hey, soyez cool, je viens de m'inscrire !



Féminin Nombre de messages : 11
Age : 26
Localisation : Entre deux pages d'un livre
Date d'inscription : 19/12/2014

Sept oeufs, sept destinées. Empty
MessageSujet: Re: Sept oeufs, sept destinées.   Sept oeufs, sept destinées. Icon_minitimeDim 25 Jan 2015 - 22:24

Chapitre 1

    Je m’appelle Fuomai et je suis un dragon. Enfin pas exactement puisque je ne suis pas encore né. Je suis au chaud, bien installé dans mon œuf, mais plus pour longtemps, je sens que le jour de mon éclosion est proche. Je vais devoir sortir, dans ce monde inconnu, à la fois terrifiant et tellement attrayant. Terrifiant car je sais que ma mère est morte, là, dehors. En effet, il existe un lien très fort entre un jeune dragon et sa mère, et ce jusqu’à temps qu'il éclose. Durant cette période, plus où moins longe, l’aînée a la possibilité de nous apprendre la vie via une projection mentale d'images. Malgré cet acte affreux ce monde a l'air beau, car même si je ne le vois pas – si l'on omet les visions transmises par ma mère – je l'entends : les oiseaux qui chantent, les feuilles des arbres qui bruissent dans la brise du matin et beaucoup d'autres bruits que je n'arrive pas à identifier ; par manque d'instruction, suite au meurtre du seul parent qu'il me restait. Il y a aussi des animaux qui viennent renifler mon abri, sans doute par curiosité, mais ils finissent toujours par s’enfuir quand ils se font piquer par une des protections installées. Cet abri, c'est ma mère qui l'a construit, soi-disant pour me protéger de personnes malintentionnées. Je ne sais pas vraiment ce que c'est - elle ne me l'a pas expliqué. Je sais seulement qu'il est constitué de branches d'arbres durcies par le feu. Je sais aussi qu'il y a des épines à l'extérieur, et si des personnes insistent il y a également des spores nocives qui empoisonnent mes ennemis. Les spores ! Si je sors, ils vont m'empoisonner ! Non, ma mère a sûrement prévu quelque chose pour moi, elle n'aurait pas voulu que je meure juste après être sorti de l’œuf. Mais elle n'y a pas forcément pensée, elle a dû faire ça dans la précipitation après tout. *gargouillis* Je commence à avoir faim. J'ai peur, je n'ose pas sortir. Que faire ? Je ne veux pas mourir.
    Cela fait maintenant deux jours que je n'ai pas mangé. J'ai réfléchi, je ne veux pas dépérir et si je ne me nourris pas c'est ce qui va m'arriver. Il faut donc que je sorte. *hurlement* Qu'est-ce que c'était ? J'ai entendu un horrible bruit ! Je ne veux plus partir.
    Le jour suivant. Je suis toujours dans ma coquille, je commence à m'affaiblir mais le monstre que j'ai entendu dehors est encore là. Je le sens. Je suis sûr qu'il pourrait ne faire qu'une bouchée de mon abri.
    Quatrième jour. Je n'entends plus le monstre, on dirait qu'il est parti, j'hésite encore ... Un oiseau chante, il ne doit pas être très loin car je l'entends distinctement. Un deuxième arrive, ils se répondent, s’appellent ? Puis un troisième, un quatrième, on dirait qu'ils convergent tous vers ma cachette, savent-ils que je suis là ? Me veulent-ils du mal ? Plus un bruit. Une douce mélodie est entonnée par un oiseau. D'autres la reprennent à leur tour, le chant s’amplifie, toujours aussi doux. Je suis maintenant complètement réveillé. Au même moment, la musique prit un autre rythme, plus rapide cette fois. Je voudrais les voir. Les voix partent crescendo dans les aigus. Je veux les voir ! Je m’ébroue et donne un coup de tête, ma force est revenue. Les oiseaux m'encouragent. Je me débats alors plus violemment : coups de pied, coups de tête, j’essaie de bouger mes ailes. Les oiseaux ne font plus qu'un, ils chantent tous ensemble, une ultime note à son paroxysme. Ma coquille s'est fissurée ! Encore un coup de tête. Ça y est, ma tête est dehors ! Je vois enfin l’extérieur !
Revenir en haut Aller en bas
 
Sept oeufs, sept destinées.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Archives fantasy-
Sauter vers: