Atelier d'écriture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-12%
Le deal à ne pas rater :
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ au meilleur prix
999 € 1129 €
Voir le deal

 

 Expérience liée à l'auto-édition

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
blendman
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
blendman


Masculin Nombre de messages : 58
Age : 91
Localisation : en haut
Loisirs : utiliser des crayons ou des touches
Date d'inscription : 07/08/2012

Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeSam 21 Fév 2015 - 11:23

Salut

Je poste ce sujet pour celles et ceux qui souhaitent publier leurs romans et s'intéressent à l'auto-édition, ou ceux qui ont déjà publié et souhaitent partager leur expérience.

J'ai publié quelques livres sur Amazon et Kobo, en auto-édition.
Voici quelques analyses que j'ai pu menées, suite à ces résultats. Je précise bien entendu que ces analyses ne sont pas à prendre comme des vérités absolues, ce sont juste des réflexions que j'ai effectuées en fonction des résultats de mes ventes et de ce que j'ai constaté sur Amazon pour l'essentiel (Je n'ai presque rien vendu sur kobo, mais d'autres auteurs expliquent qu'ils arrivent à vendre sur Kobo ou itunes).


Meilleures ventes
Tout d'abord, lorsque l'on observe les meilleures ventes sur kindle (amazon), on constate que pour les 100 premières ventes (top 100 amazon payants), on a toujours à peu près ce découpage :
- 40 à 50% de livres sentimentaux, voire érotiques
- 30 à 40% de livres policiers/suspense
- le reste est assez divers : ça va de la littérature générale aux best-sellers du moment.

Notes :
- j'ai très rarement vu de livre de fantasy, SF, ou jeunesse-Young Adulte dans le top 100, y compris d'éditeurs classiques. À part pour les grosses séries bien sûr (hunger game, divergente, twilight...), notamment lorsqu'un film sort au cinéma.
- le prix du livre est très important : une bonne moyenne semble se situer autour de 3€, pour un livre d'un auteur peu connu. C'est même beaucoup plus intéressant de vendre 1 exemplaire à 3 euros (on touche alors 2 € dessus) car il faudrait alors au moins 7 ventes à 0.99 (on touche 30cts par livre vendu) pour l'équivalent, sauf si le but recherché est de vendre au plus grand nombre de lecteurs, peu importe le prix.
- je déconseille d'utiliser la promotion de livres gratuites, ça n'apporte que très peu de ventes payantes par la suite (voire aucune) et on retrouve son livre sur les sites d'ebook gratuits (piratage), sauf éventuellement pour les séries (voir plus bas)


Série
- La promotion gratuite peut être intéressant éventuellement dans le cas d'une série, si on offre le tome 1, on peut espérer qu'une partie des lecteurs achèteront la suite si le livre se suit, pas forcément dans le cas d'un feuilleton par exemple. En général, les ventes des tomes suivants (série dont les tomes se suivent) vont de 30% à 80% environ
- Les ventes des tomes suivants dépendent beaucoup de l'histoire, et du premier tome, mais aussi du temps entre la publication des tomes suivants. Plus les publications sont rapprochées, plus vous pouvez vendre, notamment en jeunesse-YA, car les publics peuvent vite évoluer dans certains genres (jeunesse notamment).
- bien sûr, les ventes dépendent aussi et surtout de la publicité que vous en ferez sur certains sites de lecteurs (babelio par exemple)
- il peut être intéressant pour lancer une série de proposer le premier tome un peu moins cher (par exemple 0.99€) afin d'acquérir un certain public sur le premier tome. Ensuite, il vaut mieux rester à moins de 5€ pour les tomes suivants, le prix dépendant aussi du nombre de pages, de l'auteur, de la série, etc...

Kindle
- il existe un programme nommé KDP select sur amazon-kindle. En participant à ce programme, vous pouvez mettre vos livres un peu plus cher (il me semble), en contre-partie, vous donnez l'exclusivité de votre livre à amazon.
- kindle unlimited : beaucoup d'auteurs se plaignent de ce nouveau programme d'amazon, car depuis que c'est mis en place, ça a fait chuter leur vente. Je vends trop peu pour confirmer ça, mais j'ai constaté une légère baisse des ventes depuis que c'est mis en place (j'ai dû baisser mon prix de vente).
- il semble que les ventes des autoédités se concentre sur kindle (au moins 60%), mais certains auteurs vendent bien sur kobo ou itunes. Sur googleplay, je n'ai pas de retour, si c'est comme pour android (les jeux), ça doit être vraiment léger ^^.



Autres remarques par genre
(valable pour les livres auto-édités, je ne parle pas des livres des éditeurs classiques)
Note : lorsque je parle de vente, je considère un prix autour de 3€.

- Jeunesse (7-12 ans), conte : les ventes sont assez minces, voire quasi inexistante pour certains des titres. La vente dépend du prix du livre numérique. À 0.99€, on ne gagne que 30 cts. J'ai vendu environ 120 exemplaires (pour la meilleure vente en jeunesse 7-10 ans) d'un de mes livres jeunesse. Sur kobo, je n'ai presque rien vendu (moins de 5 ventes) pour le même titre.
- Jeunesse - Young Adult : je n'ai pas encore publié de livres pour ce public, mais j'ai regardé un peu ce qui se vendait. Je pense que le maximum des ventes doit se situer autour de 500 à 1000 ventes
- Fantasy : vous le savez sans doute, mais ça ne se vend pas énormément, même en livre numérique. Je n'ai pas les chiffres précis, mais je pense que si on atteint 200 ventes (à 3€) en auto-édition, on peut déjà s'estimer heureux. Si vous avez vendu en numérique en fantasy, n'hésitez à poster un message pour nous donner des informations.
- SF : comme pour la fantasy, la SF est rarement dans le top 100 des ventes, excepté pour le "sous-genre" suspense technologique par exemple (c'est surtout le terme suspense qui doit faire vendre dans ce cas-là).
- bit-lit, urban fantasy : souvent classé classé dans la jeunesse (sur amazon), je pense que les ventes sont à peu près les mêmes que pour la jeunesse - young adult, soit maximum 500 à 1000 ventes.
- Thriller/policier/suspense : on peut aller jusque 25000 ventes pour un livre policier, encore faut-il avoir un bon sujet et un bon livre ^^.
- sentimental : comme le policier, ça se vend très bien, mais il y a beaucoup de concurrence (et il faut aimer écrire dans ce genre-là ^^).
- poésie : ça ne se vend pas ou très peu.
- autre genre / littérature : je n'ai pas d'information là dessus, ça va dépendre du livre, de la publicité que vous en faites, etc...

Remarques sur les genres et les ventes :
- Le nombre de ventes maximums d'un livre, tous genres confondus, doit se situer autour de 25000, ce qui signifierait être N°1 des ventes pendant presque 1 an ou être dans le top 10 au moins 2 ans. C'est une approximation bien sûr, mais je pense que ça doit tourner autour de ces chiffres (j'ai eu confirmation d'un best-seller qui tournait autour de 20000 à 25000 ventes, en auto-édité). Cependant, comme je l'ai déjà dit, ce sont surtout les livres policiers ou sentimentaux qui peuvent rester N°1 des ventes assez longtemps.
- par contre, pour rester en haut du top, il est parfois nécessaire de faire des promotions ponctuelles à 0.99e , notamment au début, pour amorcer les ventes.
- une série est toujours intéressante, même si elle peut finir par laisser les lecteurs. Par exemple, le livre "la femme sans peur" (best-seller amazon sur les trois premiers tomes, en 2014) s'est souvent classé N°1 des ventes, pour le T1, 2 et 3, les tomes suivants sont restés beaucoup moins longtemps dans le top 10, mais y sont tout de même restés.


Correction, réécriture
Une chose qui ne pardonne pas en auto-édition, ce sont les fautes (orthographes, grammaires, syntaxes, etc.). Sur ce forum, vous avez de sympathiques personnes qui peuvent commentaire vos textes, mais vous pouvez aussi envisager de passer par un correcteur professionnel (si par exemple vous êtes pressé), et par un logiciel d'aide à la correction.

Logiciels corrections :
- oublier l'outil correction automatique de word/openoffice, privilégiez plutôt Antidote (très efficace, mais ne voit pas tout), et cordial (très bon aussi).
- Antidote donne aussi des champs lexicaux, des co-occurrences, vérifie la répétition des mots, etc..


Couverture
Si vous ne réalisez pas la couverture de votre livre vous -mêmes, il existe des sites qui vous mettent en contact avec des infographistes qui pourront vous réaliser votre couverture pour un certain montant.
- Fiver : Il faut compter au minimum 5€ pour une couverture, mais en général, il faut compter au moins 20 à 30 euros pour les retouches.
- 5euros.com : site français qui propose la même chose que fiver. Vous y trouverez des infographistes (couvertures, bannière, etc..), des correcteurs, des traducteurs, etc.


Commentaire et notes (sur amazon, mais c'est valable sur kobo, itunes..)
- il faut au départ 3 ou 4 bons commentaires pour amener plus de ventes.
- par contre, un mauvais commentaire (1 étoile) est très grave, car il faut ensuite au moins 5 à 10 bons commentaires pour rétablir l'équilibre. Cela dépend bien sûr du mauvais  commentaire (si c'est juste personnel ou sans intérêt, ce n'est pas grave, mais ça détruit le livre de manière excessive, ça l'est).

EDIT (24/02/2015)

Conversion
Il est important de vérifier son fichier numérique avant de l'envoyer à Amazon/Kobo/Itunes/Google Play.
Il existe pour la conversion plusieurs logiciels.

Kindle (amazon)
Amazon fournit quelques outils (kindle viewer par exemple), tout est indiquer sur la page KDP.

Kobo
Kobo (ou fnac) accepte les fichiers Epub, et peut-être d'autres formats généraux comme txt (à confirmer).

Itunes
je pense qu'il prend les epub (à confirmer)

Googleplay (book)
je pense qu'ils prennent les epub (à confirmer)


Logiciels utiles

Ecrire
Word, OpenOffice, LibreOffice


Correction

- Antidote (payant 100€) : excellent, le prix vaut le coup si on se destine à écrire de manière professionnelle. Il corrige environ 95% des fautes (orthographes, grammaires et même syntaxe en donnant des indications (notamment le célèbre "rupture dans la phrase" ^^). Autre option très intéressante : co-occurrence, champs lexicaux, répétitions, statistiques (phrases sans verbe, passives, longue, etc...).
- Cordial : très bon aussi. Il arrive qu'il trouve des fautes qu'antidote n'a pas vu, notamment lié à certains cas spéciaux. Son dictionnaire de synonyme est parfois plus fourni qu'Antidote.

Conversion
- Sigil : epub uniquement pour vérifier son livre
- amanuensis (merci Morrigan Wink)
- Jutoh
- Calibre : permet de convertir en mobi, epub...




Si vous avez des informations complémentaires ou des remarques, vous pouvez les ajouter.


Dernière édition par blendman le Mar 24 Fév 2015 - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
Morrigan


Féminin Nombre de messages : 3518
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeSam 21 Fév 2015 - 11:34

Merci beaucoup pour toutes ces informations, c'est très intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
sombrefeline
Héros Légendaire
sombrefeline


Féminin Nombre de messages : 2284
Age : 35
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeSam 21 Fév 2015 - 12:10

Cool, merci pour toutes les infos !

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeSam 21 Fév 2015 - 19:09

Merci pour toutes ces informations Blendman.

Alors, pour poursuivre la discussion et répondre à un des points que tu as soulevé, voici le retour de mon expérience personnelle en auto-édition, pour mes deux derniers romans.
Après avoir fait l'édition classique pour mon premier roman et un éditeur imprimeur à la demande pour les trois suivants (qui vend d'ailleurs aussi en version Kindle), j'ai décidé, pour ma série de romans de fantasy, de les auto-publier, en utilisant le service d'Amazon pour commencer.

J'ai publié le premier tome en juillet 2013 et le second tome en octobre 2014.
Pour avoir plus de chances d'attirer des lecteurs, outre un texte travaillé et retravaillé (merci à mes beta-lectrices de choc qui m'ont aidée pour les corrections et les réécritures), j'ai misé sur la couverture, pour laquelle j'ai fait appel à une illustratrice professionnelle dont j'avais admiré le travail sur un salon. Certes, c'était un investissement de départ, mais ça en valait la peine, à mon avis.
J'ai choisi un prix raisonnable qui me semblait dans la moyenne (au départ 2,69 € pour le premier - 400 pages - et 3,49 € pour le second - 700 pages).
Pour le premier tome, dans les six mois qui ont suivi la sortie, j'en ai vendu environ 150 exemplaires. Pour le second tome, pour l'instant, les ventes ont plus de mal à décoller, je dois en être à une vingtaine, et je vends encore de temps en temps quelques exemplaires du tome 1. Je pense que le nombre de ventes moins importantes pour le tome 2 vient du fait qu'il y a eu environ 15 mois entre la sortie des deux tomes.

Je pense que je vais tenter la publication sur Kobo pour la Fnac, et aussi tenter la version papier, sans doute par le site Createspace, partenaire d'Amazon, pour voir si ça permet une nouvelle diffusion.

Personnellement, je trouve l'expérience plutôt positive et pour l'instant, je vais continuer avec cette solution pour diffuser mes textes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeDim 22 Fév 2015 - 22:27

Avais posté un topic sur un autre forum du genre, au-delà de passer pour le keum qu'a la science infuse, la majorité avait rien pigé – faut croire qu'ils étaient arriérés, ou qu'ils étaient conditionnés par leur a-priori vis à vis de moi, enfin.

Dans l'auto-édition, y'a 3 types de personnes :

-ceux qui veulent juste être lu
-ceux qui veulent en faire un gagne pain
-ceux qui arrivent à en faire un gagne pain

Si on mettait un pourcentage, ça donnerait 99,5% pour les deux premières catégories et le reste pour la troisième. Pour ça : la seule chose qui compte c'est l'objectif qu'on se donne.

Pis faut rajouter aussi – ça c'est pour le passage techeuhnique –, que quand tu t'auto-édites, t'as non seulement le côté orthographique, mais aussi le côté typographique, et ça faut passer par des logiciel type InDesign. Dans la typographie aussi y'a des règles, e.g espace fine insécable. M'enfin, bon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeLun 23 Fév 2015 - 0:40

Sinon, sachez qu'il y a plus de gens qui ont un kindle que de gens qui ont une kobo, donc ça a plus de potentiel sur kindle... Enfin après c'est pas tout à fait le même public.
(Par contre, pour publier en anglais ça peut être plus efficace sur kindle, étant donné qu'Amazon est international)
(oui je sais que probablement pas grand-monde s'intéresse à la publication en anglais XD mais moi si XD)
Revenir en haut Aller en bas
blendman
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
blendman


Masculin Nombre de messages : 58
Age : 91
Localisation : en haut
Loisirs : utiliser des crayons ou des touches
Date d'inscription : 07/08/2012

Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeLun 23 Fév 2015 - 8:47

@Abi : merci pour tes infos, ça confirme un peu mes chiffres concernant la Fantasy.

Pour les séries (et ton 2ème tome), il faut savoir qu'il y a plusieurs facteurs qui interviennent dans les ventes du second (et des suivants) :
- ton intrigue doit donner envie de lire la suite : il faut qu'il y ait des questions qu'on ait envie de résoudre. Je sais, c'est évident et facile à dire ^^. Mais c'est le principal. Une bonne intrigue et une écriture soignée c'est au moins 60% des ventes.
L'idéal est de résoudre quelques questions du tome 1 et d'en poser de nouvelles vers la fin de ce tome, d'ajouter un cliffhanger à la toute fin.
- il faut aussi faire un peu de pub, parler de ta série sur certains sites, ou que des lecteurs en parlent.
- il faut aussi veiller à ce que tes publications ne soient pas trop éloignés. Si tu mets plus d'un an à publier un second tome, toute la "publicité" est à refaire, avec en moins ceux qui n'auront pas apprécié ton tome 1. Plus les tomes sont éloignés, et moins tu feras de ventes immédiates, car les gens seront passés à une autre série entre temps
- en général, le tome 1 est celui qui se vend le plus, ça peux aller jusque 10 fois plus que chaque autre tome. Car chaque nouveau lecteur va d'abord acheter le tome 1 en général
- Plus il y a de tomes, plus on gagne de lecteurs sur le tome 1 et plus on en perd entre chaque tome (par rapport au tome 1), c'est un peu le paradoxe ^^. Pour simplifier : le dernier tome est toujours celui qui se vend le moins (oui, c'est logique). On peut même perdre en cours de route des lecteurs qui avaient apprécié les premiers tomes de cette série (lassitude, déception...).

Il y a aussi une chose à savoir pour les séries :
- ça ne plaît pas à tous les lecteurs.
- Certains attendent que la série soit terminée avant d'acheter le tome 1. Il faut donc bien le préciser lorsque ta série sera terminée, sur chaque résumé de chaque tome (sur amazon): "série complète en X tomes"

Pour conserver un maximum de lecteurs, il faut une intrigue qui donne envie à tout prix de connaître la fin, et des publications très proches. L'idéal étant un nouveau tome tous les 3 à 5 mois. C'est ce qu'ils font sur les adaptations de succès américains ou anglais, c'est même parfois plus rapproché.
Mais en auto-édition, ce n'est pas évident à moins d'écrire très vite ou d'avoir écrit les 2 ou 3 premiers tomes d'une série avant de la publier, ce que je conseille si on peut attendre pour la publication.

Horovitz a écrit:
Dans l'auto-édition, y'a 3 types de personnes :
Je suis d'accord avec toi pour ces 3 types, mais tu en as oublié un :
- ceux qui veulent juste faire de l'argent, la publication numérique n'étant qu'un moyen parmi d'autres. Ils n'écrivent pas de romans (c'est très rare).

Pour ce qui est de gagner sa vie, ça dépend fortement de ce dont tu as besoin pour vivre aussi.
En général, on a besoin de 1000 à 1200 € pour vivre, au minimum (et encore).
Si on considère ce montant, ça signifie qu'il faut vendre au moins 500 exemplaires à 3€ par mois (on reçoit 2,10€). Au début, c'est quasiment impossible, à moins de sortir un "best-seller" et de vendre 2500 exemplaires chaque mois, pendant 2 ou 3 premiers mois.
Autrement dit pour un romancier inconnu, c'est impossible d'en vivre au début, à moins de sortir un nouveau livre par mois, ce qui semble presque impossible. Il faut avoir au minimum 5 ou 6 livres ayant eu du succès (au moins 1000 ventes) pour commencer à en vivre correctement.
Parmi ceux qui en vivent, il y a beaucoup de personnes de la 4ème catégorie, qui écrivent (ou font écrire) des petits livres (50pages). Ce sont donc soit des nouvelles (en général érotique ou sentimentale), soit des guides, car c'est assez rapide à écrire.
Mais je n'ai pas pris en compte cette catégorie, car je voulais surtout parler des romanciers.

Donc, je pense même que parmi ceux qui en vivent, il reste encore moins de romanciers que les 0.5% de ceux qui publient.

Horovitz a écrit:
le côté typographique
on ne doit pas se soucier de ça sur les publications numériques, uniquement pour les publications papiers.
En numérique, les liseuses préfèrent qu'on reste le plus sobre possible,et il n'y a pas d'espaces insécables (enfin, pas sur kindle), car on peut zoomer/dézoomer, etc...
D'ailleurs, il faut éviter de passer par indesign pour publier en numérique (je ne sais même pas si c'est possible,d e toutes façons).
Je vais ajouter les formats d'éditions en général accepté par amazon/kobo (en général pdf, word, epub, mobi...)

Je n'ai pas parlé d'auto-édition en papier, je pourrais ajouter cette partie-là ^^.


Angel Bain a écrit:
ça a plus de potentiel sur kindle
Oui, c'est ce que j'ai indiqué dans la rubrique kindle Wink. Les ventes se concentrent en majorité sur Amazon. Mais certains auteurs que je connais vendent aussi certains mois plus sur kobo ou sur ITunes, donc il ne faut pas oublier ces marchés.

Concernant l'anglais, ce n'est pas à négliger, mais par contre, avoir un livre écrit en anglais ce n'est pas simple. Soit on est parfaitement bilingue (je parle de bilingue littéraire), soit on passe par un traducteur, et là ça coute vite très cher ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
Morrigan


Féminin Nombre de messages : 3518
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeLun 23 Fév 2015 - 10:30

Citation :
D'ailleurs, il faut éviter de passer par indesign pour publier en numérique (je ne sais même pas si c'est possible,d e toutes façons).
Si c'est possible, mais c'est assez complexe, il faut maîtriser beaucoup de paramètres, et c'est bien moins facile que juste créer une maquette pour de l'impression (enfin, pour moi en tout cas...)
Mais en effet, ça n'a pas d'intérêt de passer par ID ou Quark, vu que toute ta mise en page sera totalement effacée au moindre zoom/dezoom, par le format, la police, etc.
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Invité
Invité
Anonymous



Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeLun 23 Fév 2015 - 19:43

Merci pour ces précisions sur les séries, effectivement, c'est le défaut quand on n'écrit pas à plein temps et qu'on ne peut pas sortir un livre tous les 4 - 5 mois.

Citation :
on ne doit pas se soucier de ça sur les publications numériques, uniquement pour les publications papiers.
En numérique, les liseuses préfèrent qu'on reste le plus sobre possible,et il n'y a pas d'espaces insécables (enfin, pas sur kindle), car on peut zoomer/dézoomer, etc...

Sur ce point, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, la typographie est importante aussi pour le passage en liseuse, notamment au niveau des espaces insécables puisqu'il les respecte, même en zoomant.
Personnellement, j'y passe du temps quand je finalise mon fichier word avant la conversion, parce qu'il n'y a rien qui m'énerve plus sur un ebook que des signes de ponctuations en début d'une nouvelle ligne, et comme je n'aime pas faire au lecteur ce que je ne voudrais pas qu'on me fasse, je suis tatillonne là-dessus study

En revanche, effectivement, il n'est pas nécessaire de passer par un logiciel comme Indesign, un traitement de texte suffit, le site (notamment celui d'Amazon), fait très bien la conversion.
Revenir en haut Aller en bas
blendman
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
blendman


Masculin Nombre de messages : 58
Age : 91
Localisation : en haut
Loisirs : utiliser des crayons ou des touches
Date d'inscription : 07/08/2012

Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeMar 24 Fév 2015 - 8:42

Abigaelle a écrit:
Sur ce point, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, la typographie est importante aussi pour le passage en liseuse, notamment au niveau des espaces insécables puisqu'il les respecte, même en zoomant.
Tu as raison, je viens de vérifier. Et effectivement, on peut utiliser des espaces insécables en html (epub). Je ne le savais (je croyais que ça n'existait pas).

J'ai vérifié sur ce site. J'ai aussi vérifier sur mon outil de conversion, mais celui-ci ne traite pas vraiment les espaces insécables (c'est pas bien ^^).
Il va falloir que je trouve une autre méthode qu'openoffice pour convertir mes textes ^^.


Citation :
En revanche, effectivement, il n'est pas nécessaire de passer par un logiciel comme Indesign, un traitement de texte suffit, le site (notamment celui d'Amazon), fait très bien la conversion.
Tu envoies ton document en .doc (ou .docx) à amazon pour faire la conversion, c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
Morrigan


Féminin Nombre de messages : 3518
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeMar 24 Fév 2015 - 10:07

Citation :
Il va falloir que je trouve une autre méthode qu'openoffice pour convertir mes textes ^^.
Amanuensis est un logiciel très simple (et gratuit) pour convertir un fichier texte en epub si je ne m'abuse.
En tout cas, c'est ce qu'on utilise pour la revue, nous, mais c'est pô moi qui le fait...
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
blendman
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
blendman


Masculin Nombre de messages : 58
Age : 91
Localisation : en haut
Loisirs : utiliser des crayons ou des touches
Date d'inscription : 07/08/2012

Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeMar 24 Fév 2015 - 11:30

@Morrigan : je vais regarder Amanuensis. Sinon, j'essaierai d'envoyer mon fichier en .doc (openoffice convertit en .doc) ^^

EDIT : d'ailleurs, je vais ajouter une partie sur le formatage et les logiciels de conversion, si vous avez d'autres logiciels ou technique n'hésitez pas Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeMar 24 Fév 2015 - 13:14

@Blendman Oui, j'envoie mon fichier en format .doc sur l'interface de KDP, et ils font la conversion automatiquement, pour l'instant, je n'ai pas eu de problème majeur sur la mise en page, ça fonctionne plutôt bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitimeMar 1 Déc 2015 - 18:50

Bonjour

Je suis également en auto édition, mais c'est un peu différent, les livres papiers sont dans la bibliothèque en ligne d'un imprimeur , le prix de vente , je l'ai déterminé mais il devais être supérieur au prix de l'impression.
J'ai tout fait moi-même, corrections, couverture, mise en page.

Comme cet imprimeur ne publiais pas en ebook je suis passée via bookelis et mon premier roman est à présent sur amazone, la fnac , kobo etc... de gratuit, je l'ai remis à 0,99 €


Car étant donné que je n'ai encore vendu par le biais de l'imprimeur aucun exemplaire papier (pas vraiment de publicité) j'aimerai tout de même être lue un minimum.

Enfin mis a part les exemplaires que je me suis achetée et payé à un prix plus bas que le prix de vente demandé ( donc au prix de l'impression) je n'ai rien du payer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Expérience liée à l'auto-édition Empty
MessageSujet: Re: Expérience liée à l'auto-édition   Expérience liée à l'auto-édition Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Expérience liée à l'auto-édition
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Problèmes d'écriture :: Questions sur l'édition-
Sauter vers: