Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Je me souviens de la fin du monde

Aller en bas 
AuteurMessage
Aruzeus
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 03/04/2018

MessageSujet: Je me souviens de la fin du monde   Mar 10 Avr 2018 - 4:01

Je me souviens de la fin du monde

Il me semble que j'avais sept ans, à l'époque, et j'étais en train de travailler pour mon nouveau livre avec des monstres et des magiciens. Tout ceci avait commencé au début du mois de juillet. Sûrement parce qu'il faisait chaud et beau, même en Bretagne, où selon les habitants, la pluie était effectivement plus chaude, à ce qu'on disait. Mais à mon avis, et plus certainement, tout ceci a commencé la nuit du 5 au 6, une nuit ou le soleil avait apparemment décidé d’arrêter sa folle course, et  brillait, cette sphère parfaite, mais sans pour autant éclairer la voûte céleste. Croyez moi, c'était un spectacle splendide, que de voir le soleil côtoyer ainsi la lune, sans gêner le calme de la nuit, le ciel toujours aussi noir, les étoiles toujours aussi scintillantes, et la lune affichant son pâle sourire millénaire. C'est en tout cas ainsi que j'imagine m'en rappeler. J'aime m'en souvenir ainsi.

* *
Après quelques heures assis là, à regarder ce spectacle incroyable, mes parents me répétèrent d'aller dormir. Après, je me souviens de ma grande  sœur, qui me sortit du lit, et me prit par le bras pour m'emmener à la cave, ou les parents rangeaient leur vin. Ensuite, je crois que je ne me souviens de cette nuit que d'un bruit d'orage, et des murs qui tremblent, et juste après , une autre, beaucoup plus forte.

* *
On aurait dit que le monde enrageait contre ce soleil, qui s'était rebellé contre son ordre, le seul ordre qu'il ait jamais dû suivre. Je me souviens aussi de ces bruits sourds qui résonnent encore dans ma tête, si j'essaie de me les remémorer. J'ai vu plus tard que tous les étages de l'immeuble, et pas seulement le mien, s'étaient effondrés les uns sur les autres. Je ne me souviens plus de ma réaction, de la façon dont j'ai réussi a sortir, à l'époque. J'ai eu peur, c'est tout.

* *
Les voisins m'ont raconté qu'ils m'avaient tiré des débris, quelques jours après la fin du monde ( je suis presque sur que c'est ça ), ils m'ont dit qu'ils m'avaient entendu crier dans les ruines ma maison, en partant voir s'il y avait d'autres gens dans la coin. Ils m'ont aussi dit que j'avais dormi pendant une journée entière!  Mais je n'y croyais pas trop.

Je n'ai jamais su ce qu'était devenus ma sœur, mes parents, ni Tweety, mon labrador. Ils n'ont jamais voulu me le dire, toujours en évitant la question comme les adultes savent si bien le faire avec les enfants. Maintenant, je devine qu'ils sont restés là, sous les décombres de la maison. Nous sommes restés quelques semaines dans la cabane qu'ils avaient pu remettre sur pieds, puis nous sommes partis vers la grande ville la plus proche, d’après ce qu'avait entendu à la radio M. Deham, le voisin,  quand elle émettait encore. Ils étaient parés à tout, en ville, il y avait un camp pour ceux qui comme nous n'avaient plus de maison, l'armée avait été mobilisée pour protéger la population. Contre quoi ? À l'époque je pensait que les monstres cachés sous les lits étaient tous sortis en même temps pour manger les humains. Marrant. En vérité, c’était contre les autres humains, qu'ils nous protégeaient, ceux qui ont changés. Certaines choses, un cataclysme - ou l'apocalypse, comme on aimait l'appeler, histoire d'avoir un nom pour désigner ce qui est arrivé - peuvent changer un homme bien en un dangereux fou furieux, s'il a perdu sa famille, ses repères. Ce qui est marrant, c'est que je n’étais pas si loin de la vérité, excepté que les monstres ne vivent pas sous les lits. Et ceux ci sont sûrement les plus dangereux.

* *
Quelques semaines passèrent. Et plus le temps passait, moins les gardiens envoyés au camp étaient nombreux, et c’était pareil pour la bouffe. Certains partaient même du camp, voulant tenter leur chance dans le nouveau monde, comme ils disaient. Quand les camions amenant les gardes ont cessé de venir, des groupes de gens ont commencé à partir en masse, et il ne restait bientôt que quelques dizaines de personnes dans le camp. J'ai appris que les autres avaient choisi un chef, un vieil homme chauve, a qui la barbe allait bien. Ivan Delam, son nom. Il décida que tout le monde devait mettre la main à la pâte, qu'il fallait faire des champs, pour continuer à vivre, avant qu'il n'y ait plus rien à manger et que tout le monde ne meurt. Je me souviendrai de ce jour. C'était pas bête son idée.


-----
Voila, fin de ce court texte, l'un de mes premiers. Je l'ai relu quelques fois au cours des années lorsque je le retrouvais, perdu sur mon pc, corrigé quelques erreurs évidentes. C'est loin d'être génial, mais j'avais pris beaucoup de plaisir à l'écrire sur le coup. Merci pour votre attention circ


Dernière édition par Aruzeus le Ven 8 Juin 2018 - 8:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Templier f
J'adore ce forum!


Nombre de messages : 265
Localisation : On dirait le sud
Loisirs : Musique,dessin,sculpture,nature,peinture,etc...
Date d'inscription : 17/03/2018

MessageSujet: Re: Je me souviens de la fin du monde   Jeu 12 Avr 2018 - 8:00

Salut,
Bienvenue à... Zombieland..!!
Ca donne envie d' aller plus loin, d' écouter ce vieux sage.... A t' il plus d' un tour dans son sac.. S' armer de patience et de volonté... si tu te souviens.. c' est que tout n' est pas perdus... as tu en tête une fin.... positive..? Ou bien le fatalisme primaire l' emportera
Méfie toi.... il y a déjà eut des dizaine de bouquins sur se sujet...
J' aurais bien une idée.... si ca te dit..!
A plus..
Revenir en haut Aller en bas
Aruzeus
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 03/04/2018

MessageSujet: Re: Je me souviens de la fin du monde   Jeu 12 Avr 2018 - 11:41

Merci pour la lecture et content que ça t'ai plu. Comme tu l'as dit, il y a déjà eu énormément de littérature sur le sujet ( il me semble que j'avais déjà commencé à lire the walking dead à ce moment ), et je ne l'avais pas écrit dans le but de continuer ensuite.
Le vieux sage, c'est le voisin du début, quelqun de simple mais qui ne reste pas passif face à quelque chose de grave se passant sous ses yeux. à cette époque, j'aimais bien le post apo, le fait de devoir reconstruire (en mieux si possible), et surtout de pouvoir avoir un impact sur la civilisation remise à zéro.

_________________
Remember: when people tell you something’s wrong or doesn’t work for them, they are almost always right. When they tell you exactly what they think is wrong and how to fix it, they are almost always wrong. -Niel Gaiman-

Du chaos vient la créativité.

Lors du premier jet, écrire l'histoire. Lors du second, recommencer en faisant semblant qu'on savait ce qu'on faisait tout du long.
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1036
Age : 20
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Je me souviens de la fin du monde   Sam 5 Mai 2018 - 19:19

Hey Aruzeus!

Il faut que tu crées un espace commentaire ici pour que nous puissions te donner notre avis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Aruzeus
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 03/04/2018

MessageSujet: Re: Je me souviens de la fin du monde   Sam 5 Mai 2018 - 19:41

Pas faux ^^

_________________
Remember: when people tell you something’s wrong or doesn’t work for them, they are almost always right. When they tell you exactly what they think is wrong and how to fix it, they are almost always wrong. -Niel Gaiman-

Du chaos vient la créativité.

Lors du premier jet, écrire l'histoire. Lors du second, recommencer en faisant semblant qu'on savait ce qu'on faisait tout du long.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je me souviens de la fin du monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je me souviens de la fin du monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde
» Vers le monde féérique de Sabine Hoffner-Begel
» Championnat du Monde de 2011 f3k
» [Pratchett, Terry] Les Annales du Disque-Monde - Tome 26: La Vérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits S-F :: textes SF-
Sauter vers: