Atelier d'écriture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Où trouver My Hero Academia Tome 31 collector en édition limitée ?
13.50 €
Voir le deal

 

 L'Encyclopédie Des Royaumes Oubliés

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


L'Encyclopédie Des Royaumes Oubliés Empty
MessageSujet: L'Encyclopédie Des Royaumes Oubliés   L'Encyclopédie Des Royaumes Oubliés Icon_minitimeLun 26 Jan 2009 - 22:41

Retiens bien la leçon du simple caillou qui provoque un véritable glissement de terrain. De même, c'est une simple trahison qui provoqua la Magepeste, dont les conséquences agitent aujourd'hui encore Toril et l'univers.

- Elminster de Valombre, année de l'Eternel (1479 CV) -




C'est en 1975 que les Royaumes Oubliés (sous le titre originel Forgotten Realms) voient le jour au nom de l'auteur et concepteur canadien Ed Greenwood, univers ayant pour destinée d'être exploité par le jeu de rôle Dungeons & Dragons. N'étant à l'origine qu'une simple campagne personnelle menée par son créateur, les Royaumes Oubliés devinrent bientôt la coqueluche des amateurs du jeu de rôle lors des années 90.

Quelques grands amateurs iront même jusqu'à rédiger de fabuleux romans tels que La légende de Drizzt se déroulant dans cet univers. De célèbres jeux video découleront également de la naissance des Royaumes Oubliés, notamment Baldur's Gate, Pool of Radiance, ainsi que les incontournables Neverwinter Nights.

Si les diverses cultures et religions de ce monde sont inspirées de nombreuses archives humaines, telles que les légendes scandinaves et les croyances chrétiennes, les Royaumes Oubliés n'en gardent pas moins leur propre signature par leurs légendes et merveilles.

En 2008 parut l'Encyclopédie Des Royaumes Oubliés, le tant attendu supplément du jeu de rôle Dungeons & Dragons. Plaît-il? Un jeu de rôle? Mais qu'en est-il de la littérature pure et dure, en prose et en vers? Rassurez-vous, si cet ouvrage est principalement destiné aux maîtres de jeu assidus et consciencieux, il s'adresse aussi - et surtout - aux passionnés du monde créé jadis par Ed Greenwood. Il en est d'ailleurs l'auteur. Les amoureux des Royaumes Oubliés y trouveront donc forcément tout ce qu'ils recherchent.

Certes, quelques - nombreuses - fautes subsistent dans le précieux ouvrage, mais si celui-ci nécessite encore et toujours un errata, il n'en contient pas moins toutes les informations indispensables à la compréhension des évènements qui ont affectés l'univers, de ses origines à nos jours.

Par conséquent, que vous soyez un nouveau joueur ou bien un simple curieux, un modeste connaisseur ou un fervent amateur, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans l'Encyclopédie Des Royaumes Oubliés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


L'Encyclopédie Des Royaumes Oubliés Empty
MessageSujet: Re: L'Encyclopédie Des Royaumes Oubliés   L'Encyclopédie Des Royaumes Oubliés Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 22:24

OOOHhhhhh Elios, merci pour ce topic. Vraiment j'adore les royaumes oubliés. Je ne sais pas si ça se voit mais mon avatar n'est nul autre que le célèbre Drizzt Do'Urden, l'elfe noir contre son peuple pour sa gentillesse... C'est mon personnage préféré après Elminster bien sûr.

Les Royaumes oubliés...c'est tellement bien... Et l'idée qu'ils ont eux pour faire un projet que celui-ci est indiscutablement un chef-d'oeuvre je trouve. Même si, sans offenser, ce n'est pas vraiment de la grande littérature, les auteurs somme R.A. Salvatore ou E.D. Greenwood sont vraiment gigantesque, pour avoir marqué les esprits grâce à ces fameuses personnalités mais aussi de par leurs univers et leurs vision des royaumes oubliés.

Merci Elios, en tout cas,
Elkey
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Encyclopédie Des Royaumes Oubliés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Le monde littéraire :: La boîte à critiques :: Fantasy-
Sauter vers: